Google affirme qu’il a éliminé la totalité de son empreinte carbone

Le lundi 14 septembre 2020, le PDG de Google, Sundar Pichai, a annoncé au monde entier que Google était désormais la première entreprise à avoir éliminé la totalité de son empreinte carbone, y compris avant que l’entreprise ne devienne neutre en carbone en 2007.

C’est peut-être dur à croire venant d’une entreprise technologique, l’un des géants du milieu, de surcroît. Néanmoins, Google affirme que c’est le cas. La firme y serait parvenue en achetant des compensations carbone de haute qualité afin d’égaler toutes les émissions produites par ses centres de données et ses campus.

Photo de Denys Vitali -Pixabay.com

Ces compensations carbone ne sont autres que des crédits pour des énergies renouvelables qui compensent les émissions produites ailleurs.

Mais ce n’est pas comme si Google n’utilisait plus de carbone du tout

En effet, à l’heure actuelle, Google ne peut pas encore se vanter de n’utiliser que de l’énergie sans carbone. Toutefois, c’est l’objectif que se fixe l’entreprise d’ici 2030. Plus précisément, Sundar Pichai a déclaré sur Twitter que l’entreprise a pour objectif de n’utiliser que de l’énergie sans carbone 24h/24 et 7j/7 dans ses centres de données et ses campus autour du monde d’ici 2030.

Mais le dirigeant de Google a également expliqué dans un article de blog que « c’est beaucoup plus difficile que l’approche traditionnelle consistant à faire correspondre la consommation d’énergie avec les énergies renouvelables ».

Tous ces efforts de Google tendent vers quel but ?

Si Google parvient à réaliser son objectif alors tous ses services dont Gmail, Google Maps et sa plateforme YouTube seront alimentés par de l’énergie propre. Un objectif qui semble bien utopique mais Google prévoit déjà d’associer les sources d’énergie éolienne et solaire et d’augmenter l’utilisation du stockage par batterie pour y parvenir. D’autant plus que la firme n’hésitera pas à user de l’intelligence artificielle pour optimiser ses prévisions de demande d’électricité, rapporte Engadget.

Quoi qu’il en soit, Google regarde loin et ne vise pas seulement à rendre sa firme propre. Apparemment, la firme prévoit également à donner un coup de pouce à ses principales régions de fabrication d’ici 2030 en leur fournissant 5 gigawatts d’énergie sans carbone, ce qui équivaut à peu près à retirer plus d’un million de voitures de la circulation chaque année. A part cela, Google prévoit aussi d’aider plus de 500 villes et plusieurs gouvernements à réduire leurs émissions de carbone d’une gigatonne par an et d’aider les propriétaires de bâtiments commerciaux et de centres de données à utiliser l’intelligence artificielle pour réduire leur consommation d’énergie.

Google serait-il ainsi vraiment engagé dans la protection de l’environnement ou est-ce qu’il fait tout ça pour se faire bien voir des gouvernements mondiaux ?

Mots-clés google