Google annonce la suppression de l’historique d’utilisateur après 18 mois, automatiquement

La gestion des données privées est une grande problématique. Les GAFA sont souvent pointés du doigt pour un manque de transparence et une utilisation douteuse de ces informations. Certains gouvernements n’hésitent pas à dénoncer cette gestion et régulièrement, certaines entreprises font parler à ce propos. C’était notamment le cas de Facebook avec le scandale Cambridge Analytica, ayant amené son PDG, Mark Zuckerberg, devant le Congrès américain. Amazon est également accusé d’utiliser ces données privées pour pratiquer une concurrence déloyale. Aujourd’hui, c’est Google qui annonce son intention de mieux gérer les informations sensibles des utilisateurs.

Comme l’explique Google sur son blog, l’historique de l’utilisateur sera automatiquement supprimé après 18 mois.

Crédits Pixabay

Historique de recherche, requêtes vocales, localisation, YouTube… un ménage sera fait, régulièrement.

À lire aussi : Google Maps fait du pied aux développeurs de jeux vidéo

Un ménage pour l’utilisateur… mais pas forcément Google

C’est pour mieux gérer les données privées que Google annonce une gestion accrue pour les utilisateurs. Désormais, les informations de navigation, aussi bien du navigateur que YouTube, la localisation, les requêtes vocales seront supprimés après 18 mois. Cela veut donc dire que les utilisateurs n’auront pas besoin d’effectuer cette suppression manuellement.

À noter qu’il était déjà possible d’activer cette fonctionnalité et choisir 3 ou 18 mois. Cette fois-ci, c’est automatique ! Pour YouTube, il est bon de noter qu’il s’agira de trois années, puisque la plate-forme recommande des vidéos en fonction de l’historique (et autres informations… sans plus de précision).

Pour activer cette suppression automatique, une seule démarche. Il suffit de se rendre à cette adresse puis activer la fonctionnalité, le tour est joué ! Pour les nouveaux inscrits sur Google, bonne nouvelle puisque cette suppression sera appliquée de suite, sans attendre validation.

Si les informations privées sont supprimées pour l’utilisateur, rien n’indique qu’il en soit de même pour Google. La firme américaine n’a pas annoncé si ces données sensibles sont également supprimées de ses serveurs. Il faudra donc continuer à utiliser les services Google malgré un manque de transparence à ce propos.

Mais cette suppression automatique est une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent conserver un minimum d’anonymat sur la toile, et ne pas laisser de traces un peu partout. Google est souvent pointé du doigt pour son utilisation de données sensibles, sans préciser exactement comment ces dernières sont utilisées.

À lire aussi : Google Keen, le Pinterest boosté à l’IA

Mots-clés googleyoutube