Google ne fera pas de poisson d’avril cette année

La date du poisson d’avril approche à grands pas. Google, conscient de la menace grandissante et du stress causés par la pandémie du COVID-19, a décidé de ne pas faire de canulars sur internet cette année. Le géant du web était pourtant l’un des grands participants actifs à cette tradition Internet.

Dans un e-mail au personnel, le responsable marketing de Google, Lorraine Twohill, fait part des efforts de la société pour arrêter les canulars du poisson d’avril. Pour cette année, les équipes doivent se limiter aux blagues internes à petite échelle.

Les utilisateurs de Google n’auront pas droit au poisson d’avril cette année. Crédits : Pixabay

La firme de Mountain View reviendra avec ses blagues en avril 2021. Pour le moment, la marque se concentre sur les moyens d’aider les gens à mieux faire à la crise du coronavirus.

Les farces de Google

Pendant 19 ans, Google n’a pas arrêté d’insérer des blagues et des farces dans ses produits à chaque 1er avril. En 2019, les consommateurs des produits du géant de la technologie ont eu droit à diverses annonces improbables.

En dehors du service de cartographie en ligne Google Maps, Gmail et Google Assistant ont été touchés par le poisson d’avril.

Entre autres canulars, Google a lancé Tulip, une fonctionnalité de Google Assistant qui promettait une communication entre humains et plantes. Tulip faisait croire à un utilisateur qu’il pouvait dialoguer avec ses plantes et connaître ainsi les besoins des végétaux. La firme a également fait savoir que l’application de gestion de fichiers Files serait en mesure d’éliminer la poussière de l’écran du smartphone de l’utilisateur. Tout cela n’était pas du tout vrai.

La prise de décision

Il y a cependant mieux à faire que consacrer une journée à tromper les gens en ces temps où plus de 550 000 personnes à travers le monde souffrent de graves infections respiratoires et 24 800 y sont restées. Plusieurs acteurs se démènent pour limiter la propagation du COVID-19. Les chercheurs font des efforts surhumains pour pouvoir trouver le vaccin adéquat pour éradiquer définitivement le virus.

Compte tenu de ces faits et chiffres, Google ne publiera donc pas cette année d’articles de blog, de vidéos ou de gags sur une nouvelle fonctionnalité qui n’existe même pas. Il reste à voir si les autres géants de la technologie comme Netflix, Samsung, OnePlus… suivront l’exemple.