Google Assistant fait peau neuve

Google Assistant a de nombreuses qualités, mais il souffre aussi de quelques imperfections. La plupart d’entre elles ont été corrigées sur la dernière version de l’assistant.

Google Assistant a été présenté pour la toute première fois lors de la conférence I/O de mai 2016, mais il s’est pendant longtemps limité au marché américain et il a ainsi fallu attendre plusieurs mois pour le voir débarquer dans nos belles contrées.

Google Home

L’assistant ne se limite pas à un produit en particulier et il est ainsi présent sur plusieurs plateformes différentes.

Google Assistant devient plus intelligent

Pour recourir à ses services, il suffit ainsi d’avoir en sa possession un smartphone sous Android, une montre sous Android Wear, un assistant vocal de la marque ou même… un compte sur Google Allo.

Google a donc déployé un peu plus tôt dans la semaine une nouvelle version de son assistant, avec pas mal d’améliorations à la clé. Pour commencer, les applications compatibles pourront être développées dans plus de langues et notamment en espagnol, en italien, en portugais ou même en indien.

Cette nouveauté présente peu d’intérêt pour les consommateurs à l’heure actuelle, mais il en ira tout autrement lorsque les éditeurs et les développeurs auront commencé à en tirer parti. Accessoirement, cela devrait aussi permettre à l’assistant de s’imposer plus facilement sur ces marchés.

Plus intéressant, Google Assistant sera également capable de prendre en compte plusieurs appareils pour répondre aux requêtes des utilisateurs. Grâce à cette mise à jour, il sera ainsi possible de commander une pizza avec Google Home et de valider ensuite le paiement sur son smartphone.

Google a également fait en sorte de le rendre plus fluide et plus “humain”. Dorénavant, les utilisateurs n’auront plus besoin de spécifier le nom de l’application à utiliser dans leurs requêtes et il leur suffira ainsi de donner leurs instructions pour que l’assistant s’exécute.

Plutôt que de dire “Ok Google, lance ma playlist Jul sur Spotify”, il suffira de dire : “Ok Google, lis de la musique de Jul”. Google Assistant sera capable de faire le rapprochement tout seul et de comprendre implicitement que vous voulez lire la musique de l’artiste à partir de votre compte Spotify.

Une nouvelle fonction pour les Google Home

En soi, cela n’a l’air de rien, mais les instructions implicites font précisément partie des fondements de l’intelligence artificielle et cette nouveauté devrait nous permettre d’interagir plus facilement avec l’assistant.

En parallèle, Google a également profité de l’occasion pour revoir l’interface de l’assistant sur mobile. La firme a notamment ajouté deux sections au répertoire de l’application : “Nouveautés” et “Tendances”. Le tout avec plusieurs sous-catégories histoire de faciliter l’exploration des applications.

Pour éviter les mauvaises surprises, l’entreprise a également mis en place un badge afin de faire plus facilement ressortir les applications adaptées aux familles.

Comme un bonheur ne vient jamais seul, Google a en plus déployé une nouvelle fonction sur ses enceintes intelligentes et connectées. Il sera ainsi possible d’utiliser Google Home comme un interphone pour diffuser des messages vocaux à partir du téléphone.

Pour se faire, l’utilisateur devra prononcer la phrase “Ok Google, broadcast” suivie du message et ce dernier sera automatiquement envoyé et diffusé sur toutes les enceintes de la maison. Cette commande fonctionne lorsque la personne se trouve sur place… mais aussi à distance. Il sera donc possible de faire appel à ses services lorsque vous vous trouvez au bureau.

Seul bémol, cette fonction est uniquement disponible aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Angleterre pour le moment. Il n’est donc pas encore possible d’en profiter en France.