Google Assistant peut maintenant raconter des histoires… mais pas partout

Google a pensé à tous les parents démissionnaires qui en ont plus que marre de devoir raconter des histoires de lapins et de petites filles habillées en rouge à leurs rejetons. La firme a en effet déployé une mise à jour de Google Assistant sur certains marchés et ce dernier va désormais pouvoir raconter des histoires sur demande.

Tous les pédiatres vous le diront, mais l’histoire du soir est un moment privilégié entre les parents et leur(s) enfant(s).

livres

Crédits Pixabay

Accessoirement, c’est surtout une manière comme une autre d’intéresser le nouveau-né au livre en tant qu’objet tout en développant son vocabulaire.

Google Assistant peut désormais vous raconter des histoires

Car non, votre enfant ne se contentera pas de vous vomir des “tadadi babouza tada” toute sa vie. Il viendra en effet un moment où il finira par trouver les mots pour vous demander 1/ de lui créer un compte Netflix 2/ de lui acheter un téléphone 3/ d’arrêter de poster des blagues de vieux sur Facebook parce que plus personne ne va là-bas, essaye Snapchat, c’est trop tendance lol ptdr délire les filtres.

Google a donc pensé à tous les parents d’enfants en bas âge qui en sont à une centaine de nuits réparatrices de retard et la firme a donc déployé au début de la semaine une fonction de narration sur Google Assistant.

L’idée de départ est assez simple. Il s’agit tout bonnement de profiter de la synthèse vocale de l’assistant et de toutes les dernières innovations faites en matière d’intelligence artificielle durant ces dernières décennies pour occuper notre enfant pendant que nous vidons scrupuleusement notre stock de bières – ou de bouteille de Chardonnay. Parce que oui, c’est important de rendre hommage à Desperate Housewives et de se rappeler que tout le monde – absolument tout le monde – peut avoir une amie suicidaire mariée à un cinglé fétichiste dans son entourage.

Une fonction qui n’est pas disponible partout (le Chardonnay n’est pas inclus)

Pour accéder à cette fonction ré-vo-lu-tio-naire (du moins pour notre taux d’alcoolémie dans le sang), il ne sera pas nécessaire d’aller chercher très loin et il suffira de demander gentiment à Google Assistant de vous raconter une histoire avant d’aller au lit.

L’infatigable assistant intelligent ira alors puiser dans sa bibliothèque de livres audio pour lire des histoires, d’une durée comprise entre trois et dix minutes environ. Soit suffisamment pour vider une ou deux bières avec un bon entraînement derrière.

Loin de limiter cette nouvelle fonction à sa propre plateforme, Google la propose également sur iOS. En revanche, il faut impérativement être connecté à son compte Google Play Books pour en profiter, avoir des livres audio dans sa bibliothèque… et résider dans les marchés concernés. Jusqu’à présent, seuls les utilisateurs de ces six pays peuvent en profiter : les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et l’Inde. Eh oui, la liste n’en comporte en réalité que cinq, mais cela doit sans doute venir des trois bières que je viens d’enchaîner pour me remettre dans le coup.

Parce que bon, maintenant, ma fille a cinq ans (et demi) (presque six) (dis papa je peux inviter mes trente copines à la maison ?) alors elle n’a plus vraiment besoin de ses parents : un compte Netflix suffit à faire son éducation.