Google Assistant vous écoute parfois sans que vous ne le sachiez (MAJ)

MAJ : Google a communiqué officiellement sur cette question. Par le biais de l’un de ses comptes Twitter, la firme explique ainsi ne pas avoir révélé de nouvelles informations à l’occasion de cette audition. Elle indique également que l’enregistrement audio est coupé jusqu’à ce qu’il soit activé par l’utilisateur. Et comme nous l’expliquions en fin d’article, l’utilisateur garde la main-mise sur ses données.

Google Assistant est un peu trop curieux. Comme le rapporte le site IndiaToday, des représentants de Google ont en effet confirmé cette semaine au Comité permanent du Parlement indien sur les technologies de l’information que les employés de Google écoutaient occasionnellement les conversations entre les utilisateurs de leur assistant… sans que ces derniers ne le sachent.

Il existe sur le marché de nombreux assistants vocaux, mais Google Assistant fait partie des plus performants.

Une ado en train d'utiliser un smartphone
Image par Luisella Planeta Leoni de Pixabay 

Non content de permettre une large variété d’actions, ce dernier a en effet pour mérite de comprendre le langage naturel.

Google Assistant, un assistant un peu trop curieux

Cette compréhension n’est cependant pas innée et elle est en réalité le fruit de plusieurs années de travail. Les Googlers travaillent en effet d’arrache-pied afin de rendre l’outil plus performant et de lui permettre de saisir les infimes nuances de nos langues.

Or justement, pour en arriver là, les ingénieurs en charge du projet ont dû procéder à de nombreuses analyses. Des analyses réalisées pour certaines à partir d’échantillons collectés par l’assistant.

C’est en substance ce que des représentants de Google ont déclaré devant le Comité permanent du Parlement sur les technologies de l’information.

A lire aussi : Il y a un easter egg caché dans l’application Google sur iOS

Google Assistant écoute les utilisateurs même lorsqu’il n’est pas actif

Ces derniers ont en effet expliqué que les employés de l’entreprise avaient écouté certaines conversations enregistrées, des conversations ayant eu lieu entre Google Assistant et les utilisateurs. Il y a plus intéressant cependant.

Dans l’absolu, ces confessions n’en sont pas vraiment. Nous savions déjà que les données de nos échanges pouvaient dans certains cas être transmises à Google. Toutefois, à notre connaissance, la collecte de ces données visait principalement les commandes passées après avoir prononcé la fameuse phrase-clé : Ok Google.

Or si l’on en croit les sources du Indian Today, l’équipe de Google aurait admis que des extraits sonores ont été enregistrés par l’assistant… même lorsque ce dernier était censé être en sommeil. Des déclarations faisant suite à une question spécifique posée par Nishikant Dubey.

A lire aussi : Google Contacts va vous donner plus d’infos sur vos collègues et vos chefs

Google va devoir changer sa façon de fonctionner

Toutefois, et c’est sans doute le plus étrange, les représentants de Google ont également indiqué que ces enregistrements ne portaient pas sur des informations sensibles. Toute la question est donc de savoir comment la firme parvient à faire la distinction entre des données sensibles et non sensibles.

A l’époque où Google avait confirmé que certaines données recueillies étaient analysées par des humains, la firme avait également expliqué que ces dernières n’étaient jamais associées à un compte d’utilisateur et qu’elles étaient par conséquent anonymisées. Il en va sans doute de même pour ces données, mais cela ne semble pas satisfaire le panel qui a reçu les représentants de l’entreprise.

A lire aussi : Google va bientôt avoir un concurrent de taille

Et ensuite ?

Lok Sabha Shashi Tharoor a ainsi fait savoir que ces enregistrements constituaient une violation de la vie privée. Google va donc être obligé de changer sa manière de fonctionner.

Il peut être utile de rappeler que les utilisateurs ont la possibilité de supprimer toutes les données audio associées à leur compte. En outre, Google indique dans sa politique de confidentialité, que nous acceptons lorsque nous utilisons la solution, que l’assistant peut parfois s’activer sans être sollicité après avoir détecté à tort une commande.

De leur côté, les utilisateurs peuvent alors prononcer la phrase clé “Hey Gogle, ce n’était pas pour toi” pour que l’assistant supprime automatiquement les données audio associées à cet échange.