Google célèbre les J.O. de Tokyo avec son jeu doodle le plus ambitieux à ce jour

Alors que démarrent aujourd’hui les Jeux Olympiques de Tokyo, Google a décidé de se mettre à l’heure japonaise avec un tout nouveau doodle qui fait la part belle au Cool Japan et à sa culture populaire et folklorique.

Jouable à partir de la page d’accueil du site, il s’agit d’un jeu à part entière transposant le joueur dans la peau du chat Lucky, bien déterminé à devenir le leader de Champion Island, le village olympique façon rétro…

Une capture du Doodle spécial J.O. de Tokyo de Google
Google

A lire aussi : Quand Google Earth permet à un couple de découvrir des fossiles rares

Le champion du 16-bit

Sept mini-jeux, tous inspirés des épreuves olympiques, sont ainsi présents dans cette petite aventure : ping-pong, natation synchronisée, rugby, marathon, tir à l’arc, escalade et enfin skateboarding. Chacune de ces épreuves met le joueur face à une créature légendaire du folklore japonais. Par exemple, le match de tennis de table se fera contre Tengu, ces yokai au long nez, tandis que l’équipe adverse au rugby est composée d’Oni, ces imposants démons à cornes bleu et rouge.

Le gameplay de chaque épreuve est, forcément, inspiré des standards les plus célèbres du jeu vidéo : le tir à l’arc va lorgner sur le genre de shoot’em’up alors que la natation synchronisée calque complètement ses commandes sur le jeu de dance Dance Dance Revolution.

En  plus des mini-jeux, le doodle compte également une vingtaine de quêtes annexes données par les PNJs de la petite ville olympique qui raviront (ou rendront fou) les aficionados du 100% qui cherchent à s’occuper pendant les longues heures de travail d’été…

A lire aussi : Google vient de tuer un nouveau service

Le STUDIO4°C à la réalisation des cinématiques

Google a fait appel à une valeur sure de la japanimation pour les nombreuses petites cinématiques du doodle et pour le design des personnages qui peuplent le village olympique : le studio STUDIO4°C, connu à la fois par les amateurs d’anime à travers le long-métrage Children of the Sea en 2019, mais également des invétérés du jeu vidéo japonais pour avoir réalisé les cinématiques des titres Catherine en 2011 et Asura’s Wrath en 2012.

Les membres du studio se sont confiés sur l’élaboration de ce projet à travers une page de questions & réponses disponible sur le site officiel de Google, revenant notamment sur le processus de sélection et de création des personnages :

“D’abord, nous avons choisi des histoires et des contes de tout le pays avec des personnages facilement reconnaissables. Ensuite, nous avons connecté ces contes et ces personnages avec chaque évènement sportif inclus dans le jeu. Dans le processus de design, chaque champion d’épreuve à été choisi depuis ces histoires uniques. Les mascottes des équipes les personnages dans la ville comme Kappa, Yatagarasu, la danse du lion, ont également été choisis car ils sont très connus au Japon. Le design de chaque personnage est basé sur l’apparence dans son histoire originale, mais adapté par la suite pour le jeu.”

Mots-clés google