Google Chrome 6 disponible en version finale

Annoncé depuis plusieurs mois déjà, Google Chrome 6 vient tout juste de sortir en version finale. Disponible gratuitement sur le site officiel, cette nouvelle version apporte son lot de nouveautés, parmi lesquelles nous pouvons tester une synchronisation des données repensée et plus complète ou encore le menu unifié. Oui, mais ce n’est pas tout car d’autres améliorations mineures mais intéressantes ont aussi fait leur entrée.

Remplissons plus vite nos données

Remplir des formulaires, ça prend parfois pas mal de temps. Et ce n’est pas forcément une tâche très transcendante puisque l’on a souvent tendance à indiquer encore et toujours les mêmes données. Le nom, le prénom, l’adresse mail, l’adresse postale… Plutôt rébarbatif, notamment pour l’internaute néophyte qui n’est pas spécialement à l’aise avec le clavier.

Google Chrome 6 intègre donc une nouvelle fonctionnalité plutôt utile : Auto-Fill. Cette dernière permettra tout simplement de récupérer les données de l’utilisateur pour remplir automatiquement les différents formulaires auxquels il pourrait être confrontés. Autant dire que le gain de temps est non négligeable, d’autant plus que cet outil est pris en compte dans la nouvelle synchronisation des données proposée par le navigateur.

Synchronisons, synchronisons

On le sait bien, la synchronisation des données de navigation a le vent en poupe. Mozilla a d’ailleurs pas mal travaillé de ce côté-là et propose un outil plutôt complet qui va même jusqu’à synchroniser les onglets, les favoris ou encore l’historique avec un iPhone (via l’application Firefox Home). Google n’allait évidemment pas se contenter de rester sur le banc des remplaçant et a décidé de donner un petit coup de jeune à l’utilitaire de synchronisation intégré à Chrome.

Ce dernier va donc un cran plus loin et synchronise toujours l’historique ou les favoris de l’utilisateur, bien sûr, mais aussi les données pré-remplies des formulaires et même les extensions. Notons d’ailleurs que ce dernier point est sans doute le plus redoutable de tous puisqu’il vous permet de retrouver facilement votre écosystème sur n’importe quelle machine connectée à internet. Plus besoin, donc, de vous creuser la tête pour retrouver le nom de cette fameuse extension qui avait changé votre vie.

Un menu unifié pour les contrôler tous

Toujours dans l’optique d’alléger au maximum l’interface de son navigateur web, Google a profité du lancement de la nouvelle version de Chrome pour intégrer un menu unifié. Jusqu’alors, on pouvait en effet trouver deux boutons sympathique tout à droite de la barre d’adresses. Des boutons vous permettant d’accéder aux paramètres de la page, à des fonctions comme le copier / coller, aux extensions ou encore aux paramètres de l’application.

Désormais, tous ces éléments se retrouveront dans un seul et même menu, accessible par l’intermédiaire d’une icône située au même emplacement. On pourra d’ailleurs remarquer le grand soin apporté par la firme dans la hiérarchisation des éléments qui composent ce menu. En revanche, un temps d’adaptation sera sans doute nécessaire pour retrouver ses petits.

Bye bye HTTP !

Saisir une adresse web, pour un néophyte, relève parfois du sacerdoce. Entre le « http », les « www » et le reste, il se retrouve très souvent confronté à des fautes de frappe et peine donc à atteindre le site désiré. En installant Google Chrome 6, sa vie sera sans doute plus simple puisque la barre d’adresse n’affiche plus le fameux « http » qui a pourtant bercé toute une génération de Geeks. Les adresses des sites qu’il visitera seront sans doute plus facile à mémoriser.

Notons toutefois que cela ne concerne pas le « https » qui, lui, reste toujours présent.

Le WebM pour tous, et la visionneuse PDF pour personne

Profitant du dernier Google I/O, la firme a présenté un tout nouveau format vidéo conçu spécialement pour internet : le WebM. L’ironie étant que c’est finalement Opera 10.6 qui a été le premier navigateur à l’implémenter, damant ainsi le pion au géant américain. Autant dire que ce dernier semble avoir accusé le coup et Google Chrome 6 est donc nativement capable de lire ce nouveau format.

En revanche, la firme a préféré désactiver une autre fonctionnalité plutôt utile et tout droit inspirée par la dernière version de Safari : la visionneuse de document PDF. Pour l’activer, il vous faudra donc taper « chrome://plugins/ » dans la barre d’adresse et cliquer sur le lien « Activer » situé sur la ligne « Chrome PDF Viewer ».

Et alors ?

Cette liste n’est pas exhaustive, c’est certain. Vous pourrez même trouver beaucoup plus d’éléments en allant consulter l’article publié sur le blog officiel. Ce qui est certain, en tout cas, c’est si que les améliorations apportées par Google Chrome 6 ne sont pas flagrantes, elles n’en restent pas moins très appréciables. En ce qui me concerne, la concurrence devra sans doute jouer des coudes pour me pousser à abandonner ce navigateur qui m’accompagne depuis ses premiers pas sur la Toile.

Via (Crédits Photo)