Google Chrome : les extensions permettant le minage de cryptomonnaies sont désormais interdites

Google ne plaisante pas en matière d’extensions pour Chrome et il l’a fait savoir en interdisant purement et simplement tous les plugins permettant le minage de cryptomonnaies sur son navigateur.

Chrome se porte plutôt bien et un simple coup d’œil du côté des derniers chiffres avancés par NetMarketShare suffit à s’en rendre compte. En mars, Chrome totalisait en effet plus de 61 % de parts de marché sur la partie desktop, contre 12,20 % pour Internet Explorer, 10,52 % pour Firefox et 4,46 % pour Microsoft Edge.

Bloqueur pub Chrome

L’écart est encore plus marqué sur la partie mobile puisque Chrome détenait cette fois 65,12 % de parts de marché, contre 26,30 % pour Safari et environ 1,55 % pour Opera Mini.

Google a une dent contre les mineurs de cryptomonnaies

Google occupe donc une place de choix sur le marché et le géant américain compte bien garder la mainmise sur le secteur.

Si vous avez suivi l’actualité de ces derniers mois, alors vous savez sans doute que les mineurs de cryptomonnaies ont connu un succès retentissant suite à la publication d’un script proposé par Coinhive. Plusieurs sites ont en effet mis en place ce bout de programme pour monétiser leur audience.

En parallèle, des personnes mal intentionnées ont également tenté de diffuser ces mineurs sur certains sites en s’appuyant sur des campagnes vérolées diffusées par le biais de networks publicitaires secondaires et des malwares entièrement dédiés à la chose ont également été recensés par les cabinets de sécurité.

Les networks publicitaires n’ont cependant pas été les seuls touchés et des développeurs ont ainsi eu l’idée d’intégrer des mineurs de cryptomonnaies à des extensions Chrome afin d’arrondir leurs fins de mois et de mettre un peu de beurre dans leurs épinards.

90 % des extensions dédiées ne respectaient pas les conditions d’utilisation fixées par Google

Face à la situation, Google a donc décidé d’apporter des changements drastiques aux conditions d’utilisation de son navigateur et d’interdire ainsi tous les outils de ce type.

À la base, la firme autorisait en effet ces outils à certaines conditions.

Pour avoir le droit de proposer une telle extension sur le Chrome Web Store, les développeurs de l’outil devaient en effet informer leurs utilisateurs de son fonctionnement. Toutefois, dans les faits, 90 % des outils de ce type enfreignaient cette simple règle et Google a donc pris la décision de sévir et d’interdire tous les mineurs de cryptomonnaies sur sa boutique.

Afin de s’assurer du bon respect de cette nouvelle règle, Google a d’ailleurs mis en place de nouveaux algorithmes de détection entièrement pensés pour ces extensions.

Mots-clés chromegoogle