Google est toujours dans le collimateur de Sonos qui lutte pour le bénéfice des petites entreprises

Sonos s’est engagé dans une lutte farouche contre Google, un géant contre lequel les petites entreprises ne peuvent pas lutter. Si le combat a commencé il y a quelques temps, tout porte à croire qu’il n’est pas prêt de se calmer, malgré le récent revers de Sonos dans sa procédure pour violation de brevet. 

Google-Sonos
Google-Sonos

Une débâcle judiciaire pour Sonos 

Récemment, Sonos a subi un lourd revers après avoir engagé une procédure contre Google pour violation de brevet. Vendredi, le juge de district William Alsup, spécialiste des confrontations judiciaires en matière technologique, a annulé le verdict initial du jury rendu en faveur de Sonos qui devait percevoir 32,5 millions de dollars. 

Depuis que les hostilités entre Google et Sonos ont démarré, le juge Alsup avait pris parti pour les deux entreprises. Avec la complexité de la procédure, il l’a décrite comme étant « l’emblématique du pire des litiges en matière de brevets ». 

Cette décision est le fait des frustrations du juge à propos des manœuvres juridiques de l’entreprise. Il reproche surtout à Sonos d’avoir attendu trop longtemps pour dénoncer le vol de ses idées par Google. Il a surtout précisé le fait que Sonos utilise le système des brevets « pour enrichir un prétendant par des retards et des tours de passe-passe ». 

Sonos, le sauveur des petites entreprises

La décision de justice ne semble pas avoir émoussé son ardeur à s’opposer à ce géant de la Tech. La société a confiance dans sa capacité à faire plier son concurrent contre qu’il accuse de plagier sa technologie. 

Mardi soir, la porte-parole de Sonos, Erin Pategas, a fait une déclaration à The Verge, dans laquelle elle affirme que Sonos était « le principal innovateur dans la catégorie de l’audio domestique sans fil ». Elle a également ajouté : « nous avons prouvé que Google, un retardataire, a violé notre invention de base, nos expériences clients, y compris la configuration et la synchronisation des haut-parleurs, ainsi que d’autres fonctionnalités importantes telles que le volume de groupe et le couplage stéréo. »

Pategas a également pointé du doigt dans sa déclaration les motivations de Sonos dans sa bataille contre Google. Cette démarche s’inscrit dans une volonté manifeste de la société de « s‘opposer aux mauvais acteurs qui n’hésitent pas à copier les inventions de petites entreprises et à les faire passer pour les leurs ». C’est donc pour défendre ce que Sonos appelle « des innovations révolutionnaires » qu’il se donne autant de mal. 

Plusieurs entreprises innovantes ont déployé beaucoup de temps et de ressources pour mettre au point des produits uniques destinés à améliorer les conditions de vie des consommateurs en résolvant des problèmes. Malheureusement, elles sont nombreuses à ne pas avoir les moyens de lancer à la même échelle qu’une société comme Google. 

A LIRE ABSOLUMENT : Sonos remporte une victoire en justice contre Google !

Aucun signe de trêve en vue

Il y a un second objectif que poursuit Sonos dans sa lutte contre Google : générer un flux de redevances ou encore un flux de revenus qui servira à payer les entreprises technologiques qui utilisent ses inventions. 

En l’état actuel des choses, Sonos est confronté à des exigences pour le moins compliquées de la part de ses consommateurs. Par conséquent, l’entreprise gagnerait à avoir des redevances récurrentes pour ses produits. 

La place de leader de Sonos en matière de solutions audio est indéniable et beaucoup d’autres fabricants commencent à emprunter les mêmes voies, à l’instar de Bowers & Wilkins. Le fabricant a annoncé récemment le lancement de sa fonction multiroom sans fil, un concept sur lequel Sonos s’était déjà positionné.

En attendant, Google a annoncé la restauration de quelques fonctionnalités logicielles supprimées précédemment à cause du litige avec Sonos. Hier ? Halimah DeLaine a écrit : « Cette décision est une bonne nouvelle pour nos utilisateurs qui pourront à nouveau regrouper et intégrer de manière transparente les haut-parleurs intelligents Google, ainsi que pour l’innovation continue de nouvelles fonctionnalités dans l’ensemble du secteur ». 

A LIRE AUSSI : Google Assistant est désormais disponible sur Sonos One et Beam

Source : The Verge

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.