Google contraint de bloquer des comptes mail d’Afghans pour les protéger

Suite à la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan, l’inquiétude s’est installée chez les anciens membres du gouvernement. La trace numérique qu’ils ont laissée en est essentiellement la raison. Le fait est que les dirigeants actuels poursuivent ceux qui ont collaboré avec les États-Unis. Pour arriver à leurs fins, ils pourraient exploiter des bases de données salariales et biométriques afghanes. Google a donc réagi pour la sécurité des utilisateurs afghans.

D’après une source proche du dossier, relayée par Reuters, Google a bloqué les comptes mails des précédents dirigeants afghans. De son côté, l’entreprise a simplement annoncé avoir pris des dispositions provisoires pour protéger les personnes potentiellement concernées. Elle a aussi ajouté qu’elle se tient à l’affut de l’évolution de la situation en Afghanistan.

Le logo de Google
Photo de Kai Wenzel sur Unsplash

Selon un employé du précédent gouvernement, il est évident que les talibans convoitent les accès aux courriels des anciens fonctionnaires.

A lire aussi : Gmail : 3 astuces pour nettoyer rapidement votre boîte

Des renseignements précieux afin de traquer les Afghans associés aux USA

À la fin du mois d’août, l’employé en question a reçu une requête de la part des nouveaux dirigeants. Les islamistes voulaient qu’il conserve les données contenues sur les serveurs du ministère où il exerçait. S’il a accepté, les talibans auraient eu accès aux informations et aux échanges officiels de la précédente direction du ministère. Le fonctionnaire en était conscient et a décidé de refuser pour ensuite se cacher.

Toutefois, les talibans ont pu réquisitionner des appareils biométriques de l’armée américaine selon The Intercept. Des journalistes au New York Times ont également rapporté qu’ils ont saisi des milliers de dossiers confidentiels et des fiches de paie. Ces données leur auraient déjà permis d’identifier quelques-unes de leurs cibles.

A lire aussi : Google : le thème sombre en approche !

Google, une mine d’informations pour les talibans

De nombreux organismes gouvernementaux afghans ont recouru à des serveurs de Google pour traiter des e-mails officiels. Certains registres des échanges de courrier sont même accessibles au grand public. C’est notamment le cas pour les ministères des Industries et des Finances.

Chad Anderson, un chercheur en sécurité d’Internet DomainTools, a expliqué le danger que représentent ces banques de données et ces mails pour les Afghans.

« Cela constituerait une véritable mine d’informations… Le simple fait d’avoir une liste d’employés sur une feuille Google est un gros problème. »

Chad Anderson

Notons que l’entreprise d’investigation a coopéré avec Reuters afin de déterminer les plateformes de messagerie qu’utilisaient les ministères.

Mots-clés google