Google Earth a encore photographié un drôle de truc au Mexique

Google Earth permet de se promener à travers le monde sans avoir besoin de sortir de chez soi grâce à la fonction Street View, mais il arrive aussi aux Google Cars de photographier de drôles de trucs et c’est précisément le cas ici.

Ce n’est pas la première fois que les voitures de Google prennent en photo de drôles de choses.

Tâche noire

En réalité, c’est même tout le contraire et certains d’entre vous se souviennent sans doute de cette étrange statue en bois qui avait été photographiée par une Google Car dans un quartier de la ville de Nancy.

Google Earth, un service devenu incontournable

L’image en question avait en effet beaucoup tourné durant les années suivant sa découverte et les habitants de l’appartement où se trouvait la statue avaient même demandé à ce que leur habitation soit floutée après avoir reçu la visite de nombreux médias et curieux.

Au début du mois, c’est un étrange ponton flottant qui s’est retrouvé au centre de toutes les attentions après la publication d’une copie écran issue de Google Earth.

Cette nouvelle découverte a été faite au Mexique. En se baladant virtuellement dans un quartier de la ville de Mexico à l’aide de la fonction Street View, un internaute a aperçu comme une forme noire oblongue dans le ciel.

Intrigué, il a donc bataillé avec les contrôles de la fonction afin de se rapprocher le plus possible de l’étrange forme et il a eu la surprise de découvrir que cette dernière ressemblait beaucoup à une soucoupe, une soucoupe volant donc dans le ciel.

Une soucoupe volante… ou un simple bug ?

L’internaute a bien entendu réalisé une vidéo afin de partager sa découverte et cette dernière a été massivement reprise par la suite, alimentant de ce fait de nombreuses théories insolites. Beaucoup n’ont effectivement pas pu s’empêcher de dresser un parallèle bancal avec la visite de petits gris.

Ce n’est pas la première fois qu’une forme de ce genre est repérée sur Google Earth et une autre tache noire avait ainsi beaucoup fait parler d’elle le mois dernier, une tâche apparue cette fois au-dessus d’un volcan situé à Hawaï. Une fois encore, pas mal de gens avaient évoqué la piste extraterrestre sans pour autant être en mesure de prouver leur théorie.

Ici, en l’occurrence, il faut avouer que la forme a une allure assez insolite, mais il existe de nombreuses explications plus rationnelles pour expliquer son existence. Il faut en effet rappeler que les Google Cars ne prennent pas une seule photo de leur environnement lorsqu’elle passe dans nos rues et les voitures de Google sont ainsi équipées de module composé de 15 caméras différentes. Des algorithmes se chargent ensuite de reconstituer les images afin de leur donner le plus de profondeur possible, mais il arrive bien entendu que des bugs surviennent.

Ce qui nous renvoie finalement au rasoir d’Ocklam, un principe de raisonnement philosophique disant en substance que les hypothèses suffisantes les plus simples sont aussi les plus vraisemblables.