Google Earth couvre désormais plus de 98 % du monde

L’année touche presque à sa fin et Google en a profité pour revenir sur certains de ses accomplissements les plus significatifs. Dans un billet de blog, la firme de Mountain View a annoncé que Google Maps, son service de cartographie qui intègre Google Earth et Google Street View, couvrait désormais la quasi-totalité de notre planète.

Google a indiqué que Google Earth couvrait plus de 98% du globe terrestre. Google Street View, quant à lui, répertorie plus de 16 millions de kilomètres de rues photographiées, ce qui équivaudrait, selon Google, à faire le tour de la Terre plus de 400 fois.

Une carte routière

Crédits Pixabay

C’est au total, 93 millions de km² de données qui sont enregistrés sur Google Earth.

Voyager grâce à Google Earth et Google Street View

Google Street View a été lancé par la firme de Mountain View en 2007.

Les données utilisées par ce service de navigation virtuelle ont pu être obtenues grâce aux voitures Street View qui sont dotées de caméras capables de capturer des images en haute définition ainsi qu’aux « Street View Trekkers, » des sacs à dos portés par des randonneurs et utilisés pour photographier des zones difficiles d’accès.

Les données enregistrées par Google Street View ainsi que les images de Google Earth permettent aux internautes de découvrir tous les endroits qu’ils souhaitent, dans n’importe quel pays, et ce, sans avoir à bouger de chez eux. D’après un rapport de Google, ce sont plus d’un milliard d’internautes qui utilisent Google Earth chaque jour.

Des données qui doivent sans cesse être actualisées

Google effectue sans cesse des mises à jour pour faciliter l’utilisation des services et l’accès aux données par les utilisateurs. Récemment, la firme de Mountain View a déployé une nouvelle option utilisant la réalité virtuelle via smartphone pour parcourir des endroits difficiles d’accès.

Mais au-delà de cela, le géant du web doit également rafraîchir constamment ses données afin de fournir des informations exactes à ses utilisateurs étant donné que les configurations de certaines régions du monde changent en permanence. Récemment, Google Street View a intégré des zones comme l’Arménie, le Liban, le Myanmar, les îles Tonga, Zanzibar, les Bermudes et le Zimbabwe. Sept millions de bâtiments supplémentaires ont également été ajoutés au service de cartographie.

Au vu de ces chiffres, Apple Plans, l’outil de navigation virtuelle d’Apple, reste encore très loin de Google Maps… comme la plupart des concurrents du service. Des concurrents qui risquent d’avoir beaucoup de mal à rattraper leur retard compte tenu des énormes moyens déployés par Google.

Mots-clés googlegoogle earth