Google est accusé de lire le contenu de nos emails

L’affaire risque (encore) de faire beaucoup de bruit. Logique puisqu’un internaute texan (yeaaaaaahaaaaaaa) accuse Google de… hem… de lire le contenu de ses emails. Forcément, c’est Gmail qui est pointé du doigt et qui est accusé de violer le Electronic Communications Privacy Act de 1986. Cette nouvelle nous apprend donc deux choses : les texans savent utiliser internet et Google pourrait bien se faire prochainement taper sur les doigts. Amazing.

Et en même temps, c’est un peu tard pour se réveiller. Cela fait en effet longtemps, très longtemps, que l’histoire est connue. Si vous utilisez le service, alors vous devez être familier de toutes ces publicités qui viennent se caser au dessus ou à côté de vos emails. Des publicités ciblées qui sont toujours en rapport avec le contenu de vos messages. D’après mes souvenirs, on en avait même beaucoup parlé autour de 2005, juste avant que le soufflé ne retombe et que l’histoire ne sombre dans l’oubli le plus total.

Même que là, on peut être presque sûr que ça va se passer de la même manière. Il suffira pour Eric Schmidt de signer quelques chèques et d’acheter un nouveau chapeau de cow-boy à notre ami texan pour qu’il disparaisse aussi vite qu’il était arrivé. Mais quoi qu’il en soit, cette nouvelle est quand même positive puisqu’elle démontre, une fois de plus, que le slogan “Don’t be evil” est de moins en moins d’actualité. Cela dit, il ne faut pas se leurrer : les fées, les lutins, cela n’existe pas et toutes les firmes, qu’elles soient grandes ou petites, en font de même.

Sérieux, vous pensez que j’en fais quoi, moi, de vos adresses mail, hein ?

Nan, j’déconne, j’vous aime tous et on est comme des frères.

Via