Google fait appel pour annuler l’amende de 2.4 milliards d’euros réclamée par l’UE

Google a été jugé coupable de « pratiques anti-concurrentielles » peu de temps avant l’été. En juin dernier, la firme de Mountain View a ainsi été condamnée par la Commission européenne à payer une amende de 2,4 milliards d’euros. Le géant IT n’a cependant pas dit son dernier mot, puisqu’il a fait appel pour faire annuler cette sanction.

La nouvelle a été confirmée le lundi 11 septembre 2017 par la cour de justice de l’Union européenne (CJUE). De son côté, Google n’a pas souhaité faire de commentaires sur le sujet. Il faut dire que le groupe reste vraiment très discret sur cette histoire d’amende.

Google Assistant France

D’autres différends judiciaires avec l’Europe pourraient également s’ajouter pour Google avec l’affaire AdSense.

Pourquoi cette amende ?

Les problèmes de Google avec la Commission européenne remontent à 2015. Le cador du net avait été poursuivi en justice après que plusieurs plaintes aient été déposées à son encontre. Le groupe américain était accusé d’utiliser ses outils web et mobiles pour booster ses services et désavantager ceux de ses concurrents. Ses détracteurs lui reprochaient notamment de fausser les recherches sponsorisées des internautes sur sa plateforme AdSense for Search.

Après plusieurs mois de procès, Google avait été reconnu coupable pour abus de position dominante vis-à-vis de ses concurrents. La firme a alors écopé de cette lourde amende de deux milliards d’euros. Une sanction très sévère qu’elle compte aujourd’hui contester.

Les chances de Google sont minces

La Cour de justice européenne le confirme, le numéro un des moteurs de recherche a bel et bien déposé un « recours en annulation ». Les chances pour que cela change quoi que ce soit pour Google sont cependant minces.

Toutefois, c’est aussi une manière pour la firme de gagner du temps puisque l’examen de ce recours devrait prendre selon la Tribune au moins un an et demi… ou deux ans. L’affaire est en effet complexe. Ceci étant, le recours en question n’étant pas suspensif, Google risque tout de même de devoir payer le montant de cette amende ou le placer sur un compte bloqué en attendant que la décision soit rendue.

Mots-clés googlejusticeweb