Google Glass : un “easter egg” pour la version Explorer

Google et les “easter eggs”, c’est une longue histoire d’amour. Les ingénieurs de la firme sont effectivement de véritables petits plaisantins et ils adorent visiblement planquer des bonus dans leurs outils. Oui, et il semblerait d’ailleurs qu’ils aient également procédé de la sorte pour les Google Glass et donc pour ces fameuses lunettes connectées qui ont fait couler pas mal d’encre au fil de ces derniers mois. Et cette fois encore, on peut dire qu’il s’agit d’un “easter egg” très sympathique puisqu’il va tout simplement vous afficher un panorama présentant toute l’équipe ayant travaillé sur cet incroyable projet. Il faut bien l’avouer, le résultat est quand même très impressionnant…

Bon, c’est certain, tout le monde ne pourra pas forcément tester ce nouvel “easter egg” et c’est bien normal puisque les Google Glass sont extrêmement rares, peu de personnes peuvent ainsi en profiter jusqu’à présent et vous serez peut-être surpris d’apprendre que Google France n’en détient aucun exemplaire. Non, en réalité, en dehors du gratin de Mountain View et de ces fameux Explorers, personne n’a encore pu mettre la main dessus.

Google Glass : un "easter egg"

Google a dissimulé un “easter egg” dans les Google Glass…

Toutefois, si vous êtes très chanceux, ou si vous êtes curieux, vous vous demandez peut-être comment il faut faire pour mettre la main sur cet “easter egg”, non ? En réalité, c’est plutôt simple puisqu’il suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Allez dans “Paramètres”.
  • Tapez sur “Device Info”.
  • Tapez sur “View Licences”.
  • Tapez neuf fois dans le vide.
  • C’est terminé.

Bien sûr, n’ayant pas de Google Glass à la maison, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester cette combinaison, mais +Jay Lee a eu la gentillesse de partager sur Google+ le fameux diaporama en question et on sait donc de quoi il en retourne. Si vous voulez le consulter, sachez qu’il suffit de vous rendre à cette adresse. Et oui, l’ambiance a l’air plutôt détendue, c’est un fait, mais c’est aussi ce qui fait le charme de Google

Via