Google Helpouts, une nouvelle plateforme pour partager… des compétences !

Si Google fait de temps en temps le ménage dans ses services, il lui arrive également de lancer de nouvelles plateformes. Cette fois, le géant américain a décidé de s’attaquer à nos compétences en lançant un outil entièrement dédié… au partage de compétences. Un outil qui s’appelle Helpouts et qui fonctionne en s’appuyant sur un autre service que certains d’entre vous connaissent forcément puisqu’il s’agit… des Hangouts. Et attention, parce que le meilleur reste à venir : Helpouts ne va pas seulement permettre aux internautes de partager leurs compétences, il va surtout leur donner l’occasion de les monétiser ! Du coup, si vous avez un peu de mal à boucler les fins de mois, alors ce petit coquin devrait vous intéresser quelque chose de bien.

Avant de déboucher le Champomy que vous faites tranquillement mûrir dans votre cave voutée depuis quelques années maintenant, sachez que Helpouts n’a pas encore ouvert officiellement ses portes. Il faudra ainsi attendre quelques semaines, ou même quelques mois, avant de commencer à nous remplir les poches. En attendant, bien sûr, rien ne vous empêche de commencer à préparer vos cours.

Google Helpouts

Google Helpouts, un nouveau service pour monétiser ses compétences…

D’après les informations dont on dispose, toute personne souhaitant accéder à Helpouts devra commencer par se créer un compte Google. Ensuite, il devra ajouter des compétences à son profil et… patienter. Car en effet, ce sera aux autres utilisateurs de le contacter et il n’aura donc aucun moyen de les démarcher. Point intéressant en revanche, Helpouts sera directement intégré à Google+, et tous les paiements se feront bien évidemment par l’intermédiaire de… Wallet.

Si chacun pourra fixer ses propres tarifs, Google prendra systématiquement une commission de 20% afin de rentabiliser son infrastructure. Notez en revanche que si un utilisateur n’est pas satisfait du service, alors il aura droit à un remboursement de 100% de la somme dépensée. Chouette, non ? Certes et si vous voulez en savoir plus et vous inscrire sur la liste de diffusion du service, sachez que c’est par ici que ça se passe.

Via