Le Knowledge Graph de Google va s’intéresser aux voitures

Pendant très longtemps, Google s’est contenté de répondre aux questions des internautes en leur renvoyant de simples listes de sites web. Au fur et à mesure, le moteur de recherche s’est enrichi d’un certain nombre de fonctionnalités. La plus notable de ces dernières années, c’est l’arrivée du Knowledge Graph, soit de cette drôle de barre latérale capable d’afficher des informations en fonction de certaines requêtes. En quelques instants, et sans avoir besoin de se rendre sur d’autres sites, il est ainsi possible de connaître la filmographie d’un acteur, ou même la date de création d’une entreprise. Intéressant, pour sûr, mais Google souhaite aller encore plus loin en s’attaquant cette fois… aux voitures !

Rassurez-vous cependant car le géant américain n’a absolument aucune intention de se substituer à nos amis les garagistes. Du moins pas encore. Pour le moment, les fonctions apportées par ce nouveau module propre au Knowledge Graph sont donc assez limitées, et elles ont essentiellement pour vocation à présenter les caractéristiques générales d’un véhicule.

Knowledge Graph automobiles

Le Knowledge Graph s’intéresse maintenant aux automobiles.

L’exemple donné sur la capture illustrant cet article est celui de la nouvelle Mazda 3. En tapant la requête adaptée sur Google, l’internaute aura droit à une image, bien sûr, mais aussi à des informations sur son prix, ou sur la “taille” de son moteur. Un peu plus bas, il aura également droit à des recherches connexes présentant les autres véhicules ayant attiré l’attention de ses concitoyens. Toujours pour rebondir sur notre exemple, il semblerait ainsi que les curieux désireux d’en savoir plus sur la Mazda 3 se soient également intéressés à la Mazda 6, à la Ford Focus, à la Honda Civic ou encore à la Subaru Impreza.

Alors bien sûr, les éditeurs bossant depuis des années sur des sites de niche en lien avec le secteur automobile risquent de tiquer un peu à la lecture de ces quelques lignes. Forcément, si un internaute obtient l’information qu’il recherche en se rendant directement sur Google, il n’aura pas besoin de cliquer sur les résultats de la recherche, et il ne se rendra donc pas sur les sites spécialisés. Ceci étant, les informations délivrées par le Knowledge Graph restent suffisamment succinctes pour ne pas entrer en concurrence avec ces sites.

Pour le moment du moins.

Attention cependant car seule la version américaine du moteur de recherche profite de ces nouveautés à l’heure actuelle, ces dernières ne sont donc pas encore disponibles en Europe, et encore moins en France.

Via