Google Map Maker va prendre des vacances bien méritées

Certains d’entre vous se souviennent peut-être de cette étrange affaire qui a secoué la toile le mois dernier. Un Bugdroid en train d’uriner sur une pomme croquée avait effectivement été découvert sur Google Maps, du côté du Pakistan. L’image avait d’ailleurs fait plusieurs fois le tour du monde en l’espace de quelques heures seulement.

Si tous les regards se sont immédiatement braqués vers Google, l’enquête a rapidement révélé que cet odieux camouflet avait été organisé par un utilisateur de Map Maker, visiblement désireux de s’en prendre à nos amis croqueurs de pommes.

Abus Map Maker

Google a pris des mesures drastiques pour éviter les abus avec Map Maker.

Depuis, l’image a été supprimée, bien sûr, mais cette farce a poussé le géant américain a prendre des mesures drastiques.

Map Maker est suspendu pour une durée indéterminée

Ses équipes ont donc décidé de suspendre provisoirement l’accès à Map Maker. Le service est suspendu à partir d’aujourd’hui, mardi 12 mai, et ce pour une durée indéterminée.

Les Googlers travaillent effectivement sur une solution permettant de limiter ce type d’abus. Laquelle ? Personne ne le sait en dehors des principaux intéressés et il faudra sans doute attendre quelques semaines avant d’y voir plus clair.

Map Maker est arrivé sur le marché en juin 2008. Comme son nom l’indique plutôt bien, il permet à n’importe quel internaute d’apporter des changements sur les cartes indexées par Google Maps.

Des changements qui doivent être validés par les modérateurs de la plateforme.

A l’heure actuelle, l’outil est disponible dans plus de 190 pays. Cette décision risque par conséquent de ne pas faire que des heureux.

Message Map Maker

Voici le message qui s’affiche désormais lorsqu’un internaute cherche à accéder à Map Maker.