Google Maps a sauvé la vie à un motard

Google Maps a parfois tendance à se montrer un peu trop indiscret, voire même un peu trop curieux. Il faut croire que cela a parfois du bon car un motard a été retrouvé quatre jours après son accident grâce au service, et plus précisément grâce aux données de localisation associées à son compte. Il a eu beaucoup de chance.

La scène s’est déroulée mercredi dernier dans la Sarthe, du côté de Nuillé-le-Jalais. Eric, un natif de la région, se rendait tranquillement au travail lorsqu’il a brusquement perdu le contrôle de sa moto.

Accident Moto

Un motard accidenté a pu être retrouvé grâce à Google Maps.

Il a bien tenté une manoeuvre pour rétablir son équilibre, en pure perte. La moto est en effet sortie de la route et son pilote a fini sa course dans un champ en contrebas.

Eric a perdu le contrôle de sa moto en allant au travail

Ne le voyant pas arriver, son employeur a contacté Cécile, son épouse, quelques heures plus tard. Elle a tout de suite pensé qu’il était arrivé quelque chose à son mari et elle a donc appelé les hôpitaux et les pompiers afin de savoir s’ils avaient pris en charge un motard le matin même. Ils lui ont tous répondu par la négative.

Elle a donc fait ce que la plupart des gens auraient fait à sa place : elle s’est rendue à la gendarmerie pour prévenir la police. Le lendemain, le jeudi donc, un agent l’a contacté pour lui dire que le téléphone de son époux avait été localisé à plusieurs endroits dans la région.

Problème, en France, les adultes ont tout à fait le droit de partir où bon leur semble sans être tenu de prévenir leurs proches. La gendarmerie a donc décidé de classer l’affaire.

Cécile et ses proches ont alors lancé des appels à témoins sur les réseaux sociaux et ils ont aussi imprimé et distribué des centaines de tracts à travers la ville. Mieux, ils ont même organisé une battue le vendredi en s’appuyant sur les données fournies par la gendarmerie.

Une battue qui n’a malheureusement rien donné, et ce pour une raison assez évidente : la zone à couvrir était bien trop importante. Le téléphone d’Eric avait en effet été localisé chez sa mère mais également à son travail, à son domicile et même près de plusieurs de ses amis.

Un ami a eu l’idée de se connecter au compte Google du motard

Le week-end arrive alors et la gendarmerie contacte de nouveau Cécile pour l’informer que les données transmises par l’opérateur n’étaient pas correctes. Au même moment, un ami de la famille suggère de se connecter au compte Google du motard, avec son mot de passe.

Fort heureusement, Eric avait eu la présence d’esprit de le donner à sa femme et ils ont ainsi pu obtenir sa localisation exacte grâce aux données de géolocalisation de Google Maps.

Ils ont immédiatement sauté dans une voiture et ils ont foncé sur place. Eric se trouvait bien à l’endroit indiqué par Google.

Cécile a immédiatement appelé les secours et son époux a été transporté à l’hôpital. Il souffre de multiples fractures des sinus, des côtes et de la clavicule, mais aussi de déshydratation. Fort heureusement, ses jours ne sont pas en danger.

La morale de l’histoire ? Il est préférable de partager le mot de passe de votre compte Google avec votre moitié pour qu’elle puisse vous retrouver en cas de problème. Après tout, si Cécile avait uniquement compté sur les services de la gendarmerie, Eric serait sans doute mort.

Mots-clés googlegoogle maps