Google Maps a toujours un problème avec les nazis

Parmi les plateformes qui permettent sans le vouloir à des idées nazies de se propager, il y a Google Maps et son système de notation. Depuis des années, les sympathisants du nazisme et les antisémites ont profité de ce système qui ne montre pas vraiment d’actions de modération. Google Maps traite en effet la plupart des items comme des entreprises qui peuvent être possédées et gérées, une méthode qui marche bien pour les magasins ou les restaurants par exemple, mais qui n’a aucun sens en ce qui concerne les autres endroits comme les monuments commémoratifs.

On avait déjà vu des applications sur l’Holocauste créer des problèmes sur le Google Play Store, mais pour ce qui est de Google Maps, le souci va au-delà des commentaires et des critiques. Le gros problème réside au niveau de la manière dont la plateforme traite les monuments commémoratifs correspondant à des événements graves comme les génocides.

Crédits Pixabay

Sur Google Maps, les monuments commémoratifs sont ainsi gérés de la même manière que les entreprises. Or, il est impossible qu’ils soient entre de bonnes mains puisqu’il n’y a pas de possibilité de procéder à une vérification par courrier postal. On a ainsi entre autres des notations à cinq étoiles qui sont inappropriées pour ces endroits.

Les endroits concernés

Parmi ces lieux qui ne conviennent pas au système de notation, il y a par exemple le crématorium du camp de concentration de Buchenwald qui est ouvert pour toute proposition de gestion, et dont il est impossible de faire la vérification. Malgré le caractère grave du lieu, celui-ci a une note de 4,6 étoiles.

En général, on peut observer que Google Maps ne prend pas en compte la plupart des monuments commémoratifs. Par exemple, près de 80 % des monuments dédiés aux victimes du Socialisme National en Allemagne n’apparaissent pas sur les cartes.

Un autre exemple qui montre que Google Maps est utilisé par certains pour vénérer le nazisme et partager des blagues sur l’Holocauste est le cas des ruines des SS Honor Temples près du Musée de Munich. Ces ruines apparaissent continuellement sur la carte même si Google supprime à chaque fois les indications. Mais le pire ce sont les commentaires qui font l’apologie des nazis et qui réfutent même l’existence de l’Holocauste.

À lire aussi : Google Maps peut désormais afficher les clusters du Covid-19

Ce que Google devrait faire

Face à ce phénomène qui continue d’avoir lieu sur Google Maps, la compagnie a quand même sa part de responsabilité et devrait prendre certaines mesures, notamment au niveau du système de modération. Parmi les actions à entreprendre, il y a par exemple le fait de supprimer la possibilité de noter ou de critiquer les monuments commémoratifs. Il faudrait également créer de nouvelles catégories pour classifier les monuments officiels. La plateforme devrait aussi entreprendre d’inclure tous les monuments en mémoire des victimes du Socialisme National sur les cartes.

En tout cas, Google Maps n’est pas la seule plateforme du genre à avoir des problèmes avec les monuments commémoratifs. Il y a Apple Maps qui fait aussi des erreurs comme c’est le cas avec le Centre de Documentation pour l’Histoire du Socialisme National à Munich qui est tout simplement marqué comme étant des toilettes publiques. On peut alors dire qu’il s’agit d’un problème assez étendu qui exige que l’on s’y intéresse.

À lire aussi : Quand Google Maps nous emmène dans le passé à l’époque de la prohibition

Mots-clés googlegoogle maps