Google Maps accusé de mettre en danger des alpinistes

Google Maps semble s’être attiré les foudres de plusieurs organisations consacrées à l’alpinisme, la randonnée ou encore les sports de neige ; elles reprochent en effet à la solution de mettre en danger les alpinistes et les randonneurs en leur affichant de mauvaises indications.

Beaucoup pensent que Google Maps se limite à calculer un itinéraire entre un point A et un point B, ou même à connaître l’heure du prochain RER.

La photo d'un pic montagneux
Image par Klaus Dieter vom Wangenheim de Pixabay

C’est totalement faux. L’application va beaucoup plus loin et elle regroupe ainsi de nombreuses fonctions de premier plan. Comme l’indexation des lieux de vie, par exemple, ou encore l’intégration de données relatives aux points de charge pour les véhicules électriques.

Google Maps, un outil aux multiples facettes

Toutes ces fonctions ont permis à la solution de s’imposer sur le marché et nous sommes désormais des millions à utiliser Google Maps tous les jours.

Une tendance qui vaut aussi pour les randonneurs et les alpinistes, ce qui semble néanmoins soulever quelques problèmes.

Le John Muir Trust et la Mountainneering Scotland, deux associations consacrées à l’alpinisme et tous les sports associés, viennent en effet de tirer la sonnette d’alarme. Elles reprochent en effet à Google Maps d’induire potentiellement les randonneurs et les alpinistes en erreur en leur conseillant des trajets pouvant s’avérer potentiellement dangereux.

A lire aussi : Quand Google Maps révèle un détail intriguant sur le siège de SpaceX

Des itinéraires trop dangereux

Heather Morning, une conseillère en sécurité spécialisée dans tous les sports entourant la montagne pour le Mountaineering Scotland, indique ainsi que Google Maps est particulièrement prisé chez les randonneurs débutants, ce qui peut s’avérer problématique.

En effet, d’après elle, ce dernier aurait tendance à conseiller des itinéraires difficiles, même pour les randonneurs les plus expérimentés.

Elle cite notamment l’exemple de Ben Nevis, la plus haute montagne d’Ecosse. Une montagne très appréciée des randonneurs et des alpinistes, mais qui peut s’avérer très dangereuse pour les personnes inexpérimentées. Et d’après ces deux associations, Google Maps aurait justement tendance à conseiller des itinéraires particulièrement difficiles aux randonneurs et aux alpinistes.

A lire aussi : 10 scènes gênantes capturées par Google Maps

Google est sur le coup !

Google, de son côté, a bien entendu eu vent de l’histoire et un porte-parole de l’entreprise a indiqué avoir ouvert une enquête sur le sujet. La firme va donc analyser les itinéraires conseillés sur Ben Navis et la région et procéder à des modifications si besoin est.

Mieux encore, elle compte également mettre à jour ce type d’itinéraires pour amener directement les randonneurs vers le centre d’accueil le plus proche, et ce afin qu’ils puissent obtenir toutes les informations dont ils ont besoin pour évoluer en toute sécurité.

Mots-clés googlegoogle maps