Google Maps accusé de « perdre des touristes » par un maire d’un village de Sardaigne

Google Maps est arrivé sur le marché en 2004 et, à l’époque, nous étions très nombreux à être équipé d’un GPS dans nos voitures. Quinze ans plus tard, la situation a bien changé. Tom-Tom, Garmin et les autres ont cédé du terrain face au géant américain, avantagé par la gratuité de sa solution.

Désormais, nous sommes ainsi des millions à accorder toute notre confiance à Google Maps pour nous diriger sur les routes.

Une carte routière

Crédits Pixabay

Il semblerait cependant que la situation soit loin d’être idyllique.

Quand Google Maps perd les touristes en montagne

Preuve en est, Salvatore Corrias, le maire de Baunei, un village de montagne situé en Sardaigne, a en effet publiquement accusé Google Maps… de perdre les touristes en visite dans la région.

Plus tôt dans la semaine, des touristes au volant d’une Porsche ont en effet dû être secourus après s’être perdus dans la montagne. Ils étaient à la recherche des falaises blanches situées dans la province de l’Ogliastra en Sardaigne et ils ont eu la très mauvaise idée de faire un peu trop confiance aux directives de Google Maps.

La solution les a ainsi fait suivre une route de montagne, puis un chemin, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent coincés sur un sentier de randonnée, sans aucun moyen de faire demi-tour. Les pompiers ont alors été obligés d’intervenir.

Si cette histoire peut faire sourire, le maire de Baunei ne voit pas les choses tout à fait de la même manière. Et on peut bien entendu le comprendre puisque ce sauvetage était en réalité le 144e du genre en seulement deux ans. Pire encore, dans chacun de ces cas, les frais ont incombé à la commune.

Google en quête d’une solution

En conséquence, le maire a pris la décision de faire installer tout autour du village des panneaux d’avertissement, des panneaux déconseillant aux automobilistes de suivre les directives de la solution. Il a également pris contact avec Google, sans pour autant obtenir de réponse claire.

Contactée par CNN, la firme a fini par répondre et par s’exprimer sur le problème, en indiquant que ses équipes étaient en train de chercher un moyen de mieux conseiller les automobilistes. Toutefois, pour le moment, il semblerait qu’une solution n’ait été trouvée.

En attendant, le maire de Baunei conseille donc aux touristes de s’appuyer sur ces bonnes vieilles cartes papiers. Toute la question étant bien entendu de savoir si l’automobiliste moyen sait encore comment les lire.

Il faut tout de même signaler que ce n’est pas la première fois que Google Maps perd des conducteurs et nous en avons encore eu la preuve avant l’été avec cette drôle d’histoire qui s’est déroulée au Colorado.