Google Maps affiche désormais la fresque Black Lives Matter à Washington DC

Google Maps affiche désormais la fresque “Black Lives Matter” peinte sur un boulevard de Washington DC.

Washington DC, comme les autres villes du territoire américain, a été en proie à de nombreuses manifestations depuis le meurtre ignoble de George Floyd. Plus tôt dans le mois, des manifestants ont souhaité aller un peu plus loin en peignant sur le sol d’un boulevard situé non loin de la Maison-Blanche un message de soutien au mouvement Black Lives Matter.

La fresque "Black Lives Matter" apparaît désormais dans Google Maps

La fresque “Black Lives Matter” apparaît désormais dans Google Maps

Apple Plans a été le premier à rendre hommage à l’initiative en intégrant la fresque à ses vues satellites. Et désormais, c’est au tour de Google Maps d’en faire tout autant.

Black Lives Matter, l’origine du mouvement

La fresque est visible ici et elle comporte en tout et pour tout trois mots, à savoir “Black Lives Matter”. Ou “Les vies noires comptent”, en français.

À l’origine, le mouvement Black Lives Matter est né en 2013 aux États-Unis, suite à la mort d’un adolescent noir du nom de Trayvon Martin par la main de George Zimmerman. Ce dernier occupait à l’époque le poste de coordinateur de la surveillance de voisinage d’une résidence fermée et il a remarqué la présence de l’adolescent durant une patrouille.

Tout en prévenant la police, l’homme est descendu de son véhicule et il s’est dirigé en direction de l’adolescent en l’invectivant.

Il s’en est suivi une altercation durant laquelle Zimmerman a ouvert le feu en direction de Trayvon Martin. L’adolescent a été touché à bout portant au niveau du torse et il a été tué sur le coup. Par la suite, Zimmerman a été poursuivi pour meurtre non prémédité, mais il a plaidé non coupable et il a finalement été acquitté un an plus tard.

À lire aussi : Le bel hommage d’Apple au mouvement Black Lives Matter

Une fresque différente de celle d’Apple Plans

Comme on peut s’y attendre, ce verdict a provoqué une vague d’indignation au sein de la communauté afro-américaine et c’est à cette occasion que trois femmes – Alicia Garza, Patrisse Cullors et Opal Tometi – ont lancé le mouvement Black Lives Matter.

Par la suite, le mouvement est un peu passé sous le radar avant de renaître, encore plus fort, suite à la mort de George Floyd. Écrasé sous le poids d’un agent au lourd passif, ce dernier a trouvé la mort lors de son interpellation à Minneapolis le 25 mai 2020. Choqués par ce meurtre abject, de nombreux Américains sont alors descendus dans les rues.

Et c’est donc à l’occasion d’une manifestation organisée à Washington DC que cette immense fresque a été réalisée.

Apple Plans a été le premier à l’intégrer dans ses vues, par le biais d’une intervention manuelle. Google Maps, de son côté, a attendu une semaine pour le faire, mais on peut remarquer que la fresque est un peu différente. Trois mots supplémentaires figurent sur la vue. Le premier est malheureusement peu lisible.

À lire aussi : Au tour de Google Maps et Bing Maps de rendre hommage au mouvement Black Lives Matter

Mots-clés googlegoogle maps