Google Maps de nouveau victime d’un farceur, sur fond de clonage virtuel

Si Google Maps a réussi à s’imposer sur le marché de la cartographie, ce n’est pas uniquement grâce au savoir-faire de la marque. Google a en effet eu l’intelligence d’ouvrir sa plateforme et d’opter pour un modèle collaboratif.

En effet, vous le savez peut-être, mais n’importe quelle personne disposant d’un compte Google peut collaborer au service. Mieux encore, la firme a mis en place plusieurs niveaux de collaboration différents, des niveaux donnant accès à différentes fonctions.

Une femme se tenant le visage dans les mains

Photo de Anthony Tran – Unsplash

À l’inscription, le Local Guide est ainsi de niveau zéro. Il doit ensuite gagner de l’expérience pour gravir chacun des 10 niveaux disponibles.

Google Maps, un service collaboratif avant tout

Comment ? Simplement en partageant des avis, des notes et du contenu sur la plateforme. Plus il le fera et plus il gagnera en expérience, débloquant du même coup des badges… et des fonctionnalités. Une fois les plus hauts niveaux atteints, vous aurez en effet la possibilité de tester des fonctions en avant-première ou même de participer à des événements organisés par Google.

Concernant les contenus partagés, ils peuvent être de différents types.

Les contenus de bases, ce sont les notes, les avis ou même les photos des établissements croisés. À chaque partage, un nombre de points spécifique est attribué au Local Guide. Mais bien sûr, ce dernier n’a pas à se limiter à ces contenus et il peut aussi partager des lieux ou même des panoramas à 360°.

À lire aussi : Google Maps encore victime de farceurs

Une belle opération de clonage virtuel

La plupart des Local Guides jouent le jeu et s’assurent de proposer des contenus clairs et pertinents à la communauté. Il arrive cependant que des petits malins s’amusent à détourner la plateforme et c’est précisément le cas de ce Local Guide de niveau 6 qui s’est amusé à partager un Photo Sphère un peu particulier.

En effet, ce dernier s’est rendu dans la cour d’un gymnase et il a placé une caméra à 360° au milieu avant d’en faire le tour à plusieurs reprises et sans oublier d’effectuer plusieurs déclenchements. Ensuite, de retour chez lui, il a pu assembler tous ces panoramas afin de se cloner lui-même en train de marcher autour de la caméra.

Plutôt que de conserver le résultat de son exploit pour lui seul, il a ensuite partagé le panorama sur Google Maps avec son compte. Il suffit donc de se rendre à cette adresse pour assister à ce surprenant spectacle.

Clone Wars

Mots-clés googlegoogle maps