Google Maps : de nouveaux outils pour aider à lutter contre la dépendance aux opioïdes

Pour aider les personnes dépendantes aux opioïdes à trouver des points de distribution de naloxone près de chez elle, Google Maps propose de nouveaux outils. Dévoilés à l’occasion de la célébration du National Recovery Month, ceux-ci devraient permettre au géant de l’internet de sauver des vies.

Dans un rapport publié en 2017, le New York Times évoque un problème particulièrement inquiétant qui concerne les Américains âgés de moins de 50 ans. Il s’agit de la dépendance aux opioïdes. D’après le média, l’addiction à ces substances a été la principale cause de décès chez les Américains appartenant à cette tranche d’âge depuis 2016.

Crédits Pixabay

Le NYT parle d’un fléau national qui nécessite une coordination entre les acteurs publics et privés pour pouvoir être résolu. Deux ans plus tard, Google décide alors de répondre à l’appel en mettant à jour la liste des outils intégrés à son application Maps.

Comme le note Mashable, la célèbre application de navigation permet désormais de trouver un point de distribution de naloxone près de chez soi.

Les points de distribution de naloxone visibles sur Google Maps

Si vous ne le savez pas encore, notez que la naloxone est un médicament dont le rôle consiste à inverser les effets des opiacés comme l’héroïne. Concernant les outils qui viennent d’être intégrés à Google Maps, ils sont au nombre de deux et se nomment respectivement Recovery Locator Tool et Naloxone Location Tool.

Comme son nom l’indique, le premier est spécialement conçu pour permettre aux utilisateurs de Google Maps de trouver des centres de désintoxication à proximité. De son côté, le deuxième a pour but d’aider les personnes en phase de rétablissement de se procurer de la naloxone près de chez elles.

Un site web dédié

Pour faciliter les recherches, Google a mis en ligne un site web dédié. Baptisée Recovery Together, cette nouvelle infrastructure internet centralise les ressources nécessaires à ceux qui cherchent à surmonter leur dépendance aux opioïdes. Bien évidemment, les deux outils mentionnés plus haut y sont accessibles.

D’après le géant du Net, nous ne devrions pas nous soucier des questions liées à la confidentialité dans la mesure où le recours à ces nouvelles fonctionnalités de Google Maps se fait sans que l’on ait besoin de se connecter à son compte Google.

Mots-clés googlegoogle maps