Google Maps encore victime de farceurs

Google Maps a été pensé comme un service collaboratif. Toute personne possédant un compte Google peut ainsi s’inscrire comme Local Guide et commencer à partager des avis, des photos et même dans certains cas des panoramas à 360°.

Google a été plutôt inspiré en optant pour ce modèle. Les Local Guides contribuent en effet à enrichir le service et ils lui permettent également de se renouveler en permanence.

Apparemment, le Google Maps Bombing fait toujours beaucoup d'adeptes

Apparemment, le Google Maps Bombing fait toujours beaucoup d’adeptes

Le revers de la médaille, c’est qu’il arrive de temps en temps que la firme soit confrontée à des épisodes de Google Maps Bombing.

Google Maps, un service dont la richesse repose sur le modèle collaboratif

Et nous venons une nouvelle fois d’en avoir la preuve avec les îles Pitcairn.

Les Îles Pitcairn, pour celles et ceux qui ne les connaîtraient pas encore, se trouvent dans l’océan Pacifique et elles comprennent pas moins de cinq îles. Très petites, ces dernières offrent une superficie totale de 47 kilomètres carrés et seule une d’entre elles est habitée par une population permanente.

Population ne dépassant pas les cinquante têtes.

Sans surprise, les infrastructures sont peu nombreuses et les habitants de cette île n’ont pas grand-chose à faire en dehors de la nage et de la pêche.

À lire aussi : Nuke Here, le drôle de message caché dans Google Maps

Les îles Pitcairn victimes de Google Maps Bombing

Mais voilà, s’il vous prend l’envie d’aller visiter les Îles Pitcairn avec Google Maps, alors vous aurez la surprise de tomber sur de nombreux repères indiquant la présence d’un large éventail d’établissements… au nom pour le moins surprenant : “your mum’s house”, “Jim Crow’s Mystery Meats”, “Christian’s Cave”, “Rashard’s Vape Escape” et ainsi de suite.

Plus surprenant encore, certains des lieux désignés par ces repères comptent même des avis. La plupart du temps, les notes laissées atteignent les 5 étoiles – soit le maximum – et l’on trouve aussi parfois des commentaires empreints d’un humour assez potache.

Car bien sûr, ces repères ne renvoient pas vers des établissements existants. Google Maps a simplement été victime de farceurs qui se sont amusés à créer des lieux fictifs. Toute la question est maintenant de savoir combien de temps encore vont apparaître ces repères. Google procède en effet souvent à un nettoyage de sa base de données et il ne serait donc pas surprenant de voir tous ces établissements fantaisistes disparaître prochainement.

À lire aussi : Dubai fait face à un Google Maps Bombing de masse

Mots-clés googlegoogle maps