Google Maps à l’origine d’une enquête visant un policier

Google Maps se retrouve malgré lui mêlé à une drôle d’affaire.

En 2019, alors qu’elle était en train de modéliser une ville du nord de la France, une Google Car a croisé la route d’un fourgon de police en train de circuler sur la voie d’en face. Contre toute attente, le policier se trouvant sur le siège passager a alors adressé un double doigt d’honneur au conducteur du véhicule.

Un homme se tenant la tête dans les mains
Crédits Pixabay

La scène a bien entendu été photographiée par la caméra installée sur l’habitacle de la Google Car et elle a fini sur Google Street View.

Quand un policier fait un double doigt d’honneur à une Google Car…

Puis, cette semaine, l’image a commencé à tourner sur les réseaux sociaux, donnant ainsi vie à un bad buzz dont la Police Nationale n’avait pas franchement besoin.

Suite au tonnerre de critiques qui l’ont accompagné, la Police Nationale du Nord a donc décidé d’ouvrir une enquête interne et elle l’a fait savoir par le biais d’un communiqué succinct et direct publié sur Twitter :

“Après avoir appris qu’une image GoogleMaps de l’été 2019 critiquable, était diffusée sur les réseaux sociaux, susceptible de représenter l’un de ses agents, la DDSP du Nord a ouvert une enquête interne à l’égard d’un comportement individuel, qu’elle réprouve nécessairement.”

Police Nationale 59 – Twitter

Pour l’instant, la Police Nationale du Nord n’a pas donné plus de détails, mais elle va devoir commencer par identifier le policier qui s’est permis ce geste.

A lire aussi : Quand Google Street View se retrouve dans le noir

… ça finit forcément sur Google Street View

Une tâche difficile, Google Street View prenant soin de flouter tous les visages des personnes apparaissant sur ses diaporamas ainsi que les plaques d’immatriculation des véhicules croisés par ses Google Cars. Pour ne rien arranger, on ne connaît pas la date exacte de la prise de vue.

Sur Google Street View, c’est en effet l’année 2019 qui est indiquée sur le diaporama, mais les images capturées par les Google Cars ne sont pas immédiatement mises en ligne. Elles passent d’abord par un traitement logiciel approfondi. Le cliché peut donc très bien remonter à la semaine, au mois ou même à l’année précédente.

De son côté, Google n’a pas indiqué s’il comptait apporter son aide à la Police Nationale, mais l’image montrant le policier en train de faire ce geste a été supprimée de Google Street View.

A lire aussi : Quand Google Street View se transforme en jeu de cache cache

Mots-clés googlegoogle maps