Google Maps fait du pied aux développeurs de jeux vidéo

En décembre 2019, Google Maps a annoncé avoir cartographié plus de quatre-vingt-dix-huit pour cent des régions du monde. Dernièrement, la filiale du géant américain a annoncé vouloir s’immiscer dans le monde des gamers en proposant un outil innovant.

Il s’agit d’un système d’imagerie qui reproduit fidèlement le monde réel.

Un homme utilisant Google Maps

Photo de henry perks – Unsplash

Google Maps a intégré deux outils qui vont faciliter la vie des développeurs de jeux vidéo : Mixed zoom et Pathfinder. Mixed zoom permet de charger les structures proches. Pathfinder, quant à lui, se charge de programmer et de gérer des trajets comme pour faire voler un avion.

Cette technologie a déjà été utilisée pour les recherches en réalité augmentée. Elle offre la possibilité de se déplacer tout en scannant son entourage. Désormais, les développeurs amateurs pourront créer des jeux avec plus de liberté sur de grands espaces ouverts.

De nouveaux outils d’intégration

Concrètement, Google a introduit une API (interface de programmation d’application) pour des expériences de jeu autour d’emplacements réels. La société a précisé que les développeurs pourront accéder à plus de cent millions de bâtiments 3D, de routes, de monuments et de parcs appartenant à plus de deux cents pays.

Les utilisateurs de Google Maps peuvent, à présent, exploiter toutes les données obtenues à travers leurs propres créations. De nouveaux kits (toolkits) sont également proposés sur Unity, l’un des moteurs de jeu vidéo les plus utilisés. Ils faciliteront l’intégration des données cartographiques dans le jeu.

La nouvelle application simplifiera la création des vidéos ludiques sur la base de certains endroits réels. Les données pourront être remodelées à volonté. Avec Unity, tous les éléments deviennent des « GameObjects » modifiables suivant la personnalisation, la texture et le style.

À lire aussi : Les pirates partagent toujours des torrents sur Google Maps

Créer un gameplay riche et immersif sans être spécialiste

Tout le monde peut, dès lors, créer un gameplay riche et immersif sans être spécialiste. Dans tous les cas, il s’agit de combiner la réalité augmentée et le jeu basé sur la localisation pour introduire de la fiction dans le monde réel. Plusieurs studios ont déjà bénéficié d’un accès anticipé à ces nouveautés.

« Grâce aux données Google Maps intégrées dans Unity, nous avons pu consacrer notre temps et notre énergie à créer des expériences virtuelles détaillées. Nos utilisateurs peuvent trouver des dinosaures dans le monde réel », a déclaré Alexandre Thabet, PDG de Ludia.

À lire aussi : Google Maps veut simplifier le partage d’adresses

Mots-clés googlegoogle maps