Google Maps : les données cartographiques désormais accessibles aux développeurs de jeux vidéo

Google a déclaré dernièrement que Google Maps prend désormais en charge le moteur Unity pour développer des jeux mobiles avec un composant de réalité augmentée. Les nouvelles API du géant du web transformeront les bâtiments, les routes et les parcs en « GameObjects ». Les développeurs pourront à leur tour ajouter leurs propres textures, styles et personnalisations à ces objets pour qu’ils s’intègrent au thème du jeu.

Cela réduira le temps de rendu causé par la génération d’un monde virtuel entier à l’échelle mondiale.

Google mettra donc à la disposition des créateurs de jeux vidéo d’un côté les données en temps réel de sa plateforme Maps. De l’autre côté, la firme propose de nouveaux kits d’outils logiciels qui aideront les développeurs à créer des jeux basés sur ces données.

Il faudra cependant un certain temps avant de voir les jeux basés sur ces frameworks, étant donné que le système est en plein développement.

Un outil très pratique

« Les studios de jeu peuvent facilement réinventer notre monde en une fantaisie médiévale, un pays de bonbons à la gomme ou une ville post-apocalyptique infestée de zombies. » a déclaré Clémentine Jacoby, chef de produit des API Google Maps, dans un communiqué. « Grâce aux mises à jour en temps réel de Google Maps et aux données de géolocalisation, les développeurs pourront trouver les meilleurs endroits pour jouer. »

Selon Google, les développeurs utilisant le moteur de jeu Unity ont désormais accès à plus de 100 millions de bâtiments 3D, de points de repère, de parcs et de routes dispersées dans plus de 200 pays. Google Maps supprime le besoin d’en savoir plus sur l’environnement physique du joueur. L’outil fournit aussi des moyens rapides pour localiser les zones de jeu sécurisées, agréables et amusantes pour les expériences AR.

Les propriétés d’Unity

Le logiciel comprend à la fois un kit pour traduire les informations de la carte vers le jeu ainsi qu’un autre kit pour aider à créer des jeux en utilisant ces données de localisation. La combinaison transforme les bâtiments et autres points de repère en objets 3D personnalisables. Elle permet aussi de manipuler ces objets en fonction de l’univers de jeu.

Le support Unity fait suite au lancement de la plateforme de réalité augmentée mobile ARCore, juste avant le salon Mobile World Congress de Barcelone en février dernier. Ces nouvelles API de Google pousseront la réalité virtuelle vers de nouveaux horizons inexplorés en s’appuyant sur des objets existants, mais en permettant aux développeurs de convertir leur apparence originale.

Google présentera une démonstration en direct d’Unity cette semaine lors de la Game Developers Conference à San Francisco.

Mots-clés googlegoogle maps