Voilà comment Google Maps veut redéfinir la cartographie grâce à l’IA

Google Maps a beaucoup évolué depuis sa toute première version. Loin de se limiter au “simple” calcul d’itinéraires, l’outil peut désormais nous donner de précieuses informations sur les lieux à voir autour de nous ou même sur les centres de dépistage et de vaccination anti-covid.

Et il faut bien le reconnaître, dans la vie de tous les jours, il est devenu très difficile de se passer de ses services.

Image par Photo Mix de Pixabay
Image par Photo Mix de Pixabay

Mais ce n’est pas une raison pour se reposer sur ses lauriers. Hier, Google a ainsi annoncé une série de mesures pour rendre Google Maps encore plus intelligent et tenter une nouvelle fois de redéfinir la cartographie.

Google Maps partout, même dans les bâtiments

Google Live View fonctionnera bientôt en intérieur
Google Live View fonctionnera bientôt en intérieur

Google a beau avoir de nombreux avantages, il souffrait tout de même d’un défaut notable : son fonctionnement le limitait aux territoires extérieurs. Une fois arrivé dans un lieu, le service perdait donc tout de son intérêt, ce qui pouvait s’avérer parfois pénible dans certaines occasions bien précises.

Comme lorsque vous courrez pour vous enregistrer pour un vol en partance de Roissy, par exemple.

Mais ce sera bientôt de l’histoire ancienne. Google Maps a en effet trouvé un moyen pour que la fonction Live View puisse aussi fonctionner en intérieur… et donc pour qu’elle puisse nous guider dans certains lieux.

Pour l’instant, le nombre de ces lieux est malheureusement limité.

Live View fonctionne ainsi principalement dans les centres commerciaux américains, mais Google indique sur son blog qu’elle sera prochainement étendue à Tokyo, Zurich et d’autres villes. Mieux encore, elle ne se limitera pas aux centres commerciaux et elle sera aussi proposée dans d’autres lieux comme les aéroports.

A noter qu’elle sera proposée à la fois sur iOS et Android.

Intégration de la météo et de la qualité de l’air

Bientôt de nouveaux calques pour la météo et la qualité de l'air
Bientôt de nouveaux calques pour la météo et la qualité de l’air

Encore une fonction qui devrait être très appréciée des utilisateurs de la solution.

Google Maps, comme vous le savez peut-être, intègre un système de calques. En quelques clics, il est ainsi possible de passer d’une vue par plan à une vue par relief. Et pas que. En allant fouiller dans les options, il est aussi possible de demander l’affichage de certaines données comme les transports, le trafic, les info Covid ou même les trajets à vélo.

Eh bien deux nouveaux calques vont être ajoutés à la solution. Le premier se focalisera sur la météo et vous permettra de connaître avec précision la température ou encore l’état du ciel d’une zone donnée. Le second se concentrera pour sa part sur la qualité de l’air.

Encore une fois, Google ne fera pas de distinction et ces deux calques seront intégrés sur iOS et Android. En revanche, tous les marchés ne pourront pas en profiter tout de suite. Si le calque météo sera bien étendu à toute la surface du globe, celui de la qualité de l’air ne le sera qu’en Australie, aux Etats-Unis et en Inde.

Les données proviendront de partenaires bien installés, comme The Weather Company, AirNow ou encore le Central Pollution Control Board.

Des déplacements plus écologiques

Google Maps va pouvoir nous conseiller les itinéraires les plus écologiques
Google Maps va pouvoir nous conseiller les itinéraires les plus écologiques

Ce n’est pas vraiment une révélation, mais nos voitures ont la fâcheuse tendance à polluer. Elles ne sont pas les seules, bien sûr, mais elles n’améliorent pas la situation.

Google a donc eu l’idée, plutôt originale, d’intégrer une nouvelle fonction capable de déterminer l’impact écologique d’un déplacement.

Cette fonction s’appuiera en effet sur plusieurs facteurs comme le degré de pente d’une route ou l’état du trafic pour calculer les itinéraires qui vont permettront d’économiser le plus de carburant. Une belle chose pour notre portefeuille, mais aussi pour la qualité de notre air.

A noter qu’ici, en l’occurrence, nous n’aurons rien de spécial à faire puisque Google activera par défaut l’itinéraire le moins émetteur de CO2 lorsque ce dernier affiche une durée proche de celle de l’itinéraire le plus rapide. L’entreprise permettra toutefois aux utilisateurs de désactiver l’option dans les préférences de l’application. A noter que cette fonction sera proposée, dans un premier temps, aux Etats-Unis avant d’être étendue à l’ensemble du globe terrestre.

Dans le même ordre d’idée, Google va également mettre en place des alertes portant sur les zones régulées. Beaucoup de villes ont en effet mis en place des systèmes de vignettes pour restreindre l’accès aux véhicules les plus polluants lorsque les pics de pollution atteignent un seuil trop élevé.

Sauf qu’il n’est pas toujours facile de jongler avec toutes ces législations et c’est justement la raison pour laquelle Google a voulu intégrer ces alertes à son application. En revanche, il faudra attendre le mois de juin pour les voir arriver.

La France fait d’ailleurs partie des marchés qui pourront en profiter, au même titre que l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore les Pays-Bas. Il sera possible d’en profiter sur iOS et Android.

Troisième action en faveur de l’écologie, les moyens de déplacement.

Google Maps ne se limite pas aux déplacements en voiture. La solution prend en charge les transports en commun, mais aussi les moyens de transport alternatif comme les VTC ou encore les vélos/trottinettes en libre accès. Et bien justement, dans ces prochains mois, Google pourra prendre en compte tous ces moyens de locomotion pour vous proposer les méthodes de déplacement les plus adaptés à vos usages, tout ça grâce à la magie du machine learning.

Mots-clés googlegoogle maps