Google Maps a supprimé la route des os après le décès tragique d’un Russe

Le 11 décembre dernier, nous vous rapportions la mort tragique d’un homme emmené par erreur sur la Route des Os après avoir suivi les indications de Google Maps. Quelques semaines ont passé, et l’itinéraire a été supprimé de la solution de Google.

L’histoire commence avec l’idée folle de Sergey Ustinov et Vladislav Istomin, deux amis âgés de seulement dix-huit ans. Epris d’aventures et de liberté, ces derniers se sont mis en tête de se rendre de Iakoutsk au port de Magadan au volant de leur Toyota Chaser.

Image par Photo Mix de Pixabay
Image par Photo Mix de Pixabay 

Après avoir calculé l’itinéraire dans Yandex Maps et Google Maps, ils ont finalement opté pour le second. La solution de Google leur proposait en effet un raccourci permettant de gagner plusieurs heures.

Google Maps lié à un accident mortel

Ce qu’ils n’avaient pas anticipé, en revanche, c’est que le raccourci en question les emmènerait sur la Route des Os.

Derrière ce nom pour le moins inquiétant se cache l’un des pires vestiges de l’époque stalinienne.

Joseph Staline, durant son règne, ambitionnait de rendre les régions reculées de la Sibérie plus accessibles. Il a donc envoyé les prisonniers du Goulag en pleine steppe pour construire une route, l’autoroute Kolima. Mais voilà, face aux conditions climatiques extrêmes, peu de prisonniers ont survécu et les historiens estiment ainsi que le projet fou du dictateur a coûté la vie a plus de 250 000 hommes.

Des hommes qui n’ont évidemment eu droit à aucun hommage. Leurs restes ont ainsi été enterrés à proximité et sous la route, ce qui lui a valu son nom.

La Route des Os, une route à ne pas emprunter

Depuis, des décennies ont passé et la Route des Os se trouve dans un état de délabrement avancé. Elle n’a en effet jamais été rénovée et elle est donc difficilement praticable. Encore plus pour une citadine. Sergey Ustinov et Vladislav Istomin en ont malheureusement fait les frais. Après un accident, leur voiture est restée immobilisée et les deux amis ont passé une semaine seuls, sans équipement de survie, avec des températures moyennes tournant autour des -50 °C.

Lorsque les secours sont finalement intervenus, il était trop tard. Sergey a été retrouvé mort dans la Toyota Chaser. Vladislav, lui, était encore en vie, mais il souffre d’une hypothermie aiguë et il risque d’y laisser plusieurs de ses membres.

Sans surprise, lorsque l’histoire a été rendue publique, de nombreux médias ont pointé du doigt Google Maps, en oubliant que les deux amis s’étaient lancés dans ce périple sans aucune préparation. Ils ne s’étaient en effet pas renseignés sur la Route des Os et ils n’avaient que des vêtements de ville avec eux. Des vêtements qui ne sont évidemment pas pensés pour le grand froid.

Toujours est-il que Google, de son côté, a vite réagi. Le fameux raccourci proposé a été supprimé de la solution.

Mots-clés googlegoogle maps