Google Maps va bientôt nous permettre de signaler des ralentissements

Il y a quelques années, Google a racheté Waze, une application mobile de navigation GPS qui s’appuie sur une cartographie modifiable par ses utilisateurs, sur le principe du web collaboratif. Cette dernière permet notamment une navigation en temps réel en prenant en compte l’état du trafic. Ce rachat n’a pas été vain puisque les utilisateurs ont vraiment apprécié les différentes fonctionnalités qui ont été rajoutées à Google Maps grâce à cette application.

Il y a quelques mois, Google Maps a ajouté plusieurs fonctionnalités Waze telles que les rapports d’incidents. Et récemment, le média 9to5Google a remarqué une nouvelle fonctionnalité sur la carte en ligne de Google : la possibilité de signaler les ralentissements.

Astuces Google Maps

Crédits Pixabay

Ainsi, les utilisateurs pourront contourner certains bouchons. Un porte-parole de Google a d’ailleurs confirmé l’expérimentation de cette fonction. En revanche, les informations concernant son déploiement n’ont pas encore été communiquées par la firme américaine.

A quoi ça sert ?

Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, les personnes bloquées dans les embouteillages inhabituels peuvent désormais le signaler à Google. De cette façon, Google Maps peut traiter les informations plus rapidement et donner la possibilité aux autres utilisateurs de contourner les embouteillages.

Pour éviter de partager de fausses informations, Google procède à une validation préalable avant de diffuser une alerte concernant la présence d’un ralentissement sur Google Maps. Et en attendant cette validation, la firme continuera de vérifier la présence d’un bouchon.

Elle signalera ensuite l’intensité des ralentissements sur sa carte virtuelle grâce à ses codes de couleurs : vert quand c’est fluide, rouge lorsqu’il y a des bouchons et orange lorsqu’il y a des ralentissements.

Un déploiement en France ?

Selon les fuites, cette fonctionnalité devrait être déployée dans quelques jours sur plusieurs marchés. En revanche, nous ne savons pas sur quels types d’appareils elle sera disponible (Android ? iOS ?).

De plus, il est impossible de savoir si elle sera déployée en France, puisque la législation compte limiter les fonctionnalités des applications telles que Waze, Google Maps et Coyote. Ces dernières ne pourront notamment plus signaler certains emplacements de la police.

Toutefois, rien n’est encore sûr pour l’instant. Il faudra notamment attendre une annonce officielle pour être fixés.

Mots-clés googlegoogle maps