Google Maps veut vous indiquer si votre rame de métro sera bondée ou non

Les transports en commun sont utiles, mais sont souvent synonymes de galère. Il est difficilement possible de prévoir, en dehors des heures de pointe, si une rame sera bondée et opter pour un meilleur chemin – utiliser ses jambes, le bus, le tram, le vélo… Fort heureusement, Google veut proposer une solution à ça comme il l’explique dans une note de blog.

Sa célèbre application GPS, Google Map, qui possède déjà un tas de fonctionnalités, va bientôt s’enrichir d’une nouvelle fonction plus qu’utile.

Métro

Crédits Pixabay

Cette dernière permettra de savoir si un métro précis est très fréquenté à un moment précis de la journée, mais également si un bus arrivera en retard.

Une fonction qui devrait être utile dans les grandes villes, comme Paris en France, où le métro peut parfois devenir un véritable enfer.

Google en a même profité pour dresser la liste des métros les plus fréquentés : sans surprise, c’est la ligne 13 qui arrive en tête à Paris – plus communément appelée “Cauchemar sur rails”.

Un meilleur regard sur le trafic du métro

C’est à travers une note de blog que Google a décrit la nouvelle fonction de son application Maps. Le géant américain y explique que “les transports en commun sont l’un des meilleurs moyens de se déplacer” avec une rentabilité maximale et une vraie efficacité.

Seulement voilà : Google souligne que les “retards” et “rames bondées” peuvent transformer le trajet en “source de stress”. Surtout qu’il est beaucoup plus agréable de voyager “les mains libres, assis, pour se détendre et peut-être lire les chapitres de votre livre préféré”.

Histoire de limiter les trajets cauchemardesques, Google va se baser sur sa base d’utilisateurs à travers des données anonymes pour informer sur la population présente dans un métro et éviter les lignes bondées. Ce même principe sera appliqué aux bus face aux retards qui peuvent survenir. L’objectif semble clair pour Google : limiter la pollution, qui fait régulièrement parler d’elle dans les grandes villes, pour que les citoyens se tournent plus vers les transports en commun que la voiture.

Cette nouvelle fonction pourra donc s’avérer utile, mais encore faut-il avoir le temps d’éviter une rame bondée !