Voilà comment Google Maps va simplifier la vie des propriétaires de voitures électriques

Google Maps vient de déployer une nouvelle fonction qui devrait intéresser les propriétaires de voitures électriques. Elle va en effet leur permettre d’intégrer les stations de charge à leurs voyages.

Les voitures électriques ont de nombreux avantages. Si elles sont moins polluantes à l’usage, elles ont aussi le mérite de ne faire aucun bruit et d’embarquer à leur bord toutes les dernières technologies du moment. Tout ça avec un coût plus faible en fonctionnement.

Image par Photo Mix de Pixabay
Image par Photo Mix de Pixabay

Oui, les voitures électriques ont de nombreux atouts, mais elles ont aussi un inconvénient majeur : leur autonomie. Si elle reste très correcte, notamment sur les modèles haut de gamme, elle ne permet pas de faire d’une traite un (très) long voyage.

Google Maps va pouvoir intégrer l’autonomie de votre voiture électrique au calcul d’itinéraires

Vient alors la question de la recharge. Et là, malheureusement, tous les modèles en circulation ne sont pas sur le même pied d’égalité. Tesla, lui, a été plutôt fin et les voitures de la marque sont donc capables d’intégrer cette donnée au calcul de leurs itinéraires. Lorsque vous programmez un voyage, le logiciel de bord va donc analyser l’autonomie restante et chercher de lui-même une station de charge si c’est nécessaire.

Une fonction très pratique, mais que l’on ne retrouve pas sur toutes les voitures électriques. Pas encore du moins.

Google Maps, de son côté, semble en effet vouloir démocratiser cette fonction, du moins sur les véhicules utilisant son logiciel. Dès cette semaine, les Volvo XC40 Recharge et Polestar 2 proposeront donc un tout nouveau système de navigation fonctionnant sur le principe de celui de Tesla.

A lire aussi : Google Maps peut afficher le prix de l’essence à la pompe en Espagne

Une fonction qui va vous faciliter la vie

Concrètement, donc, lorsque le conducteur planifiera un itinéraire, le logiciel analysera l’autonomie restante et calculera ensuite le trajet le plus direct, tout en prenant en compte les éventuels arrêts qui devront être faits aux stations de charge. Mieux encore, Google a bien fait les choses et Maps prendra même en compte le type de charge pour déterminer le temps que vous devrez passer à la station.

Alors bien sûr, il reste encore un problème majeur : le nombre de stations de charge est limité. Concrètement, cela veut dire que vous devrez peut-être faire des détours pour pouvoir arriver à bon port. Mais là, en revanche, Google n’y est strictement pour rien.

A lire aussi : Google Maps affiche désormais les centres de dépistage pour la Covid-19

A noter que Google Maps intègre depuis un moment les stations de charge à son index, des stations que tous les utilisateurs peuvent donc trouver à l’aide d’une simple requête.

Mots-clés google maps