Google mise entièrement sur l’énergie renouvelable

2017 marque un tournant historique pour Google. Cette année, la firme de Mountain View a commencé à migrer peu à peu vers l’utilisation des énergies renouvelables pour abandonner complètement les combustibles fossiles et le nucléaire. Dans son rapport annuel environnemental, Google a annoncé que d’ici la fin de l’année, elle utilisera 100 % d’énergies renouvelables.

Google compte ainsi sur l’éolien et le solaire pour faire fonctionner toutes ses infrastructures réparties aux quatre coins du globe. Dans une note, le géant du web a indiqué qu’il achètera suffisamment d’électricité éolienne et solaire chaque année pour chaque unité d’électricité qu’il consomme à l’échelle mondiale. Google s’est aussi proclamé « premier acheteur d’énergie renouvelable au monde. »

Google Assistant France

Pour l’instant, la date du basculement complet aux énergies renouvelables n’a pas encore été précisée.

Une firme écoresponsable

Depuis de nombreuses années, les ingénieurs de la firme américaine travaillent sur l’optimisation des 14 centres de données de Google éparpillés à travers le monde. L’objectif était de réduire leur consommation en énergie. Aujourd’hui, ces datacenters consomment 50 % moins d’énergie qu’une installation classique.

En dehors de cela, Google se fournit en énergie renouvelable auprès de fermes éoliennes dispersées aux États-Unis et en Europe du Nord, notamment au Danemark, en Norvège, en Suède et aux Pays-Bas.

L’achat de cette énergie se fait en grande quantité suivant des contrats à long terme représentant 2,6 gigawatts. Le géant IT fait aussi appel à des installations photovoltaïques basées au Chili. En ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, Google passe par la compensation carbone et investit dans des programmes de gaz d’enfouissement et de biogaz grâce aux déchets d’animaux.

Google, fier de sa démarche

Google a tenu à mettre l’accent sur les retombées positives qu’ont eues ses actions. « Ce changement dans notre stratégie énergétique n’a pas seulement réduit de façon significative notre impact environnemental. En lançant de nouveaux modèles d’achat d’énergie que d’autres peuvent suivre, nous avons contribué à promouvoir l’adoption à grande échelle de l’énergie propre dans le monde. »

Un rapport publié par Greenpeace confirme les propos de Google. D’après ce rapport, en 2016, moins de la moitié de l’énergie consommée par la firme n’était pas d’origine renouvelable. Greenpeace a félicité Google pour la qualité de son engagement dans l’utilisation des ressources renouvelables.