Google mise sur la nature pour attirer ses futurs employés

Selon un article publié par le Financial Times et relayé par insider, Google travaille à améliorer les avantages de ses bureaux. En effet, pour le géant de Mountain View, la prochaine génération de travailleurs aura à travailler directement depuis son nouveau campus de Manhattan. Il est donc important de le valoriser suffisamment pour donner envie à tous ses talents de rester. Pour cela, le géant d’internet compte mettre en place des bureaux dits « biophiles ».

Le logo de Google
Photo de Kai Wenzel sur Unsplash

Des chenilles, des oiseaux et des abeilles

Le campus de 2,1 milliards de dollars de Google compte en son sein un énorme immeuble de bureaux. Encore connu sous le nom de St. John’s Terminal, le bâtiment est l’une des acquisitions de bureaux les plus chères de l’histoire des États-Unis.

Il est en cours d’aménagement par l’architecte, Rick Cook. Ce dernier a pensé le nouveau design du bâtiment en tenant compte de l’environnement. L’architecte s’est librement inspiré de la nature pour aménager l’espace de travail. Le résultat final est celui d’un bâtiment biophilique résumant le besoin de l’homme à renouer des liens avec la nature.

Il faut dire que la conception de Cook ne se limite pas simplement à une décoration à base de plantes d’intérieur. Elle intègre de la façon la plus naturelle possible, des chenilles, des oiseaux ou encore des abeilles. Des récoltes de miel seront par exemple possibles à l’intérieur même du bâtiment.

Dans une déclaration à l’attention de Joshua Chaffin du Financial Times, l’architecte a été plutôt clair. Le but de Google avec son complexe bureautique est d’attirer des talents et de les retenir en son sein. Selon lui, les visiteurs n’auront aucun mal à trouver cool le nouveau bâtiment de Google. Ils réfléchiront à deux fois avant de s’engager pour une entreprise proposant des tours de bétons.

Google, pionnier des conversions créatives d’espaces de bureau

L’entreprise américaine de services technologiques qui n’est jamais en manque de nouveauté n’est pas à son premier coup d’essai. Elle s’est faite la spécialiste de la puissance des avantages de bureau. La société avait déjà converti de nombreux espaces inhabituels en bureaux à travers le monde.

Elle avait précédemment transformé un ancien hangar à avions, une vieille usine de vodka et deux anciennes usines Nabisco. Tous aujourd’hui servent de bureaux aux nombreux travailleurs de la société.

Rien qu’en 2019, Googleplex, le principal campus de l’entreprise, a bénéficié d’un espace supplémentaire de 2905 mètres carrés. Ce dernier a servi essentiellement à la construction d’un espace d’agrément. On y retrouve un centre de fitness, trois cafés ainsi qu’un espace d’assise dont la construction évoque l’histoire de la production de sel dans la région.

Selon un porte-parole de Google, St. John’s Terminal est une ancienne installation de fret qui est en train d’être réaménagée. Il sera transformé en un bâtiment très durable et entièrement connecté. Le choix de la conception biophile permettra de mieux connecter les usagers et le quartier de Hudson Square à la nature, a-t-il ajouté.  

Pour finir, il a dit que le bâtiment devra compenser la totalité de carbone émis dans la nature. Ceci conformément aux objectifs de développement durable que Google s’est fixés.