Google montre un prototype de… chaussures connectées

Les objets connectés sont de plus en plus présents dans nos vies, c’est un fait. Téléphones ou électroménager, toutes ces choses-là sont possibles et, finalement, la seule limite pour répondre à la question “quel objet peut-on connecter ?” c’est bien l’imagination. Google nous a déjà montré ce qu’il savait faire avec les Google Glasses, ces lunettes connectées qui font peur à tant de monde, et c’est maintenant au tour d’un autre objet du quotidien d’être connecté : les chaussures. Ça peut paraître surprenant, on peut se demander comment, ce qu’une telle chaussure peut faire et surtout pourquoi, mais le fait est là : c’est possible et la preuve existe, une preuve qui tient en un prototype de chaussure Adidas transformée en véritable petit bijou de haute technologie comme on les aime, de quoi ravir les plus sportifs d’entre nous.

Et de quoi surprendre également puisque cette chaussure connectée interagit avec vous en vous parlant, ni plus ni moins, une chaussure qui vous encourage ou qui vous insulte, au choix.

La chaussure connectée par Google

En effet, ces chaussures intègrent une sorte de personnalité qui détermine si elles sont sportives ou au contraire de grosses feignasses. Ainsi, si vous vous mettez à courir avec la première option, vos chaussures vous encourageront, mais si vous essayez avec la seconde option, elle vous demandera d’arrêter… On n’en est pas encore à la paire de chaussure qui vous plante sur place et vous empêche de bouger. Tout ça est rendu possible grâce à divers composants comme un gyroscope et un accéléromètre entre autres choses.

Chronomètre pour les athlètes, outil pour ceux qui veulent perdre du poids, les applications possibles ne sont guère difficile à imaginer. Quoiqu’il en soit, si vous pensiez déjà mettre la main dessus dès la sortie de ces bêtes-là, vous allez être déçu puisque Google a indiqué ne pas être intéressé par le marché des chaussures connectées, ce prototype n’étant là que pour montrer ce qu’il est possible de faire. Cependant, après une telle démonstration, difficile de penser qu’aucune entreprise ne tentera la chose, peut-être même que Big G finira par changer d’avis, qui sait ?

Via

Mots-clés google