Google Music : une boutique de MP3, le partage sur Google+ et Artist Hub

On s’attendait à une annonce fracassante le 16 novembre et on peut dire qu’on en a eu pour notre argent. Enfin si on peut dire, hein… Google a en effet profité de sa conférence d’hier soir pour annoncer quelques nouveautés pour son service d’écoute musicale en streaming. En dehors de son lancement « officiel » aux Etats-Unis, Google Music va également proposer deux nouvelles fonctionnalités plutôt sympathiques : une boutique qui vous permettra d’acheter des titres ou des albums et le partage sur Google+. Rien de très surprenant, donc, mais on ne va pas bouder notre plaisir pour autant. Surtout que la firme a pensé aux artistes indépendants en intégrant un « hub » spécial.

Google Music : une boutique de MP3, le partage sur Google+ et Artist Hub

Google Music Store

Commençons par la boutique de MP3. C’est assez surprenant mais Google est parvenu à convaincre trois des quatre plus grandes maisons de disque de le suivre dans cette aventure. La firme a donc signé avec Universal Music, Sony Music Entertainment et EMI. Mieux, elle en a aussi profité pour signer avec plusieurs labels indépendants afin de nous proposer un catalogue aussi riche que possible. Au total, donc, le géant américain pourra compter sur 13 millions de titres contre 20 millions pour iTunes. L’écart est plutôt mince. En revanche, côté prix, les deux services devraient proposer exactement la même chose.

En plus de cette boutique, Google Music nous permettra toujours d’envoyer notre bibliothèque musicale dans les nuages (jusqu’à 20.000 titres) afin d’en profiter de tous nos ordinateurs et de tous nos terminaux. Le service restera gratuit histoire de faire un pied de nez à Apple et à iTunes Match. Rappelons en effet que ce dernier vient d’arriver officiellement sur le marché américain.

Partage sur Google+

Sans aucune surprise, Google a décidé d’intégrer Google+ à Google Music et il ne pouvait en être autrement puisque la firme en fait de même pour tous ses services afin d’imposer plus facilement son réseau social sur le marché. Donc ce qu’il est possible de faire, c’est tout simplement de partager l’écoute d’un titre avec un ou plusieurs cercles. Sympa, sauf que nos amis ne pourront écouter notre morceau qu’une seule fois. Bien évidemment, on trouvera sur le message un bouton pour acheter le titre et l’ajouter à notre propre Google Music. Business is business.

Artist Hub

Et on en vient finalement à l’annonce la plus intéressante de la conférence d’hier soir : l’Artist Hub. Google a en effet pensé à tous les artistes qui ne sont pas parvenus à signer avec une maison de disque. Pour leur offrir davantage de visibilité, la firme leur propose donc de créer leur page sur Google Music et de vendre leurs propres créations. Pour se faire, ils devront toutefois s’acquitter d’un abonnement (25 $ par an) mais ils toucheront 70 % des ventes de leurs titres, contre 30 % pour Google. Alors bien sûr, la firme s’y retrouve puisque es fameuses pages lui permettront d’arrondir encore un peu plus ses fins de mois, mais cette initiative est quand même intéressante puisqu’elle nous permettra de découvrir des artistes sans avoir à changer de service.

Alors bien sûr, ces trois nouveautés vont permettre à Google Android de rattraper son retard sur Apple en matière d’achat de musique. Malheureusement, et il faut le rappeler, Google Music n’est officiellement disponible qu’aux Etats-Unis. Il existe bien évidemment des « astuces » pour en profiter ailleurs mais notez toutefois que la boutique de MP3 n’est pas disponible sur le vieux continent.