Google n’a pas souffert des changements de confidentialité d’Apple

Récemment, Apple a mis à jour ses paramètres de confidentialité des données au grand dam de la majorité des entreprises technologiques financées par la publicité. En effet, lors de l’appel des résultats au troisième trimestre, des firmes comme Facebook et Snap ont affiché des pertes considérables liées aux changements effectués par Apple.

Pour information, les mises à jour apportées par Apple sur son iOS donnent le pouvoir aux utilisateurs d’empêcher les entreprises de collecter leurs données personnelles. Par conséquent, les entreprises ne peuvent plus diffuser de publicités hyper-ciblées. De nombreux spéculateurs à Wall Street et Madison Avenue ont avancé que ces nouvelles règles d’Apple pourraient nuire à l’ensemble du secteur de la publicité numérique.

©dacosta/123RF.COM

Cependant, si la plupart des entreprises déplorent une baisse des revenus, un géant de la tech ne semble pas impacter par cette situation : Google.

Tous les résultats du troisième trimestre sont au vert pour Alphabet

En effet, la société mère de Google, Alphabet, a enregistré un chiffre d’affaires record de 65.1 milliards de dollars au troisième trimestre 2021, rapporte Forbes. Apparemment, les activités publicitaires de l’entreprise ont augmenté de 43,2% pour atteindre 53,1 milliards de dollars.

La publicité trimestrielle sur les recherches aurait constitué la part essentielle de ces revenus avec 37,9 milliards de dollars au troisième trimestre, contre 26,3 milliards de dollars au troisième trimestre 2020. De même, les publicités sur YouTube auraient rapporté 7,2 milliards de dollars supplémentaires contre 5 milliards de dollars à la même période de l’année dernière. Mais en plus, Google aurait également eu 7,9 milliards de dollars de revenus de son réseau publicitaire.

Google est loin d’être ébranlé par les changements mis au point par Apple

Un analyste a demandé à la directrice financière d’Alphabet, Ruth Porat, si les changements adoptés par Apple en matière de confidentialité des données s’étaient fait ressentir sur les activités publicitaires de Google. La cadre a répondu qu’ils ont eu « un impact modeste sur les revenus de YouTube, principalement en réponse directe ». Mais Google ne semble pas s’en inquiéter outre mesure.

Le principal intéressé, le directeur commercial de Google, Philipp Schindler, a déclaré que l’objectif de Google est de « soutenir les développeurs, les petits et grands annonceurs, les créateurs et les éditeurs, afin qu’ils soient en mesure d’atténuer les impacts sur leurs entreprises. Nous voyons vraiment l’avenir de la publicité numérique se fonder sur les avancées des technologies de protection de la vie privée sur les appareils qui prennent en charge l’Internet libre et ouvert et, bien entendu, un écosystème publicitaire robuste ».

Mais si les changements adoptés par Apple n’ont pas fait perdre le sourire à Google, on ne peut pas en dire autant pour Facebook et Snap.

Mots-clés applegoogle