Google Now fera prochainement son entrée sur Chrome OS et sur Windows

Depuis quelques temps, on entend dire que Google Now pourrait prochainement faire son entrée sur Chrome OS et même sur Chrome. Jusqu’à présent, nous n’avions que de minces indices pour étayer cette thèse mais cela vient tout juste de changer grâce, une fois de plus, à +François Beaufort. Car en effet, figurez-vous que le célèbre assistant du géant de la recherche est intégré aux « flags » de la toute dernière version développeur de Chromium. Et même si cette fonction n’est pas encore active, nul doute qu’elle devrait faire rapidement son entrée sur le système d’exploitation et sur le navigateur web de la firme. Chouette nouvelle, non ?

D’après la capture et les informations publiées par François un peu plus tôt dans la journée, il serait donc possible d’activer Google Now en passant par les « flags » de la dernière version de Chromium. Une fois la fonction activée, on retrouverait ensuite une toute nouvelle extension sur la page des plugins du navigateur. Sympathique, bien sûr, mais tout n’est pas rose pour autant puisque l’assistant n’est malheureusement pas encore actif. Etonnant ? Pas vraiment en fait.

Google Now : arrivée prochaine sur Chrome OS et Chrome

Google Now devrait très prochainement être intégré à Chrome OS et à Chrome.

En effet, toujours d’après François et comme on l’a évoqué un peu plus tôt dans l’année, il est aussi question que Google déploie prochainement un nouveau centre de notifications qui serait intégré à Chrome OS, bien sûr, mais également à Chromium / Chrome. Google Now, quant à lui, devrait donc être intégré à ce centre de notifications et il faudra donc attendre que ce dernier soit actif avant de pouvoir profiter de l’assistant de la firme.

Quoi qu’il en soit, ce qui est sûr, c’est que l’arrivée de Google Now au sein de Chrome OS et de Chrome risque une fois de plus de jouer en la faveur du navigateur de Google. Ce dernier séduit de plus en plus d’internautes à travers le monde et cette fonctionnalité lui permettrait effectivement de se démarquer encore un peu plus de la concurrence. Dommage évidemment pour Microsoft, Mozilla ou même Apple. Remarquez, concernant ce dernier, rien n’est encore perdu puisqu’il dispose lui aussi d’un outil doté d’un fort potentiel : Siri.