Google ouvre les vannes et propose la Depth API à tous les développeurs

Google a beau avoir fait fortune dans la recherche en ligne, la firme ne s’est pas limitée à ce seul secteur d’activité. Elle a en effet considérablement enrichi son offre au fil des années, au point qu’elle a finalement donné naissance à un groupe afin de mieux organiser son activité : Alphabet.

Comme beaucoup d’entreprises à présent, Google s’est tardivement découvert une passion pour la réalité augmentée. Et il a même été un temps où le groupe envisageait de commercialiser une paire de lunettes connectées.

Un oeil photographié en macro

Crédits Pixabay

Mais voilà, le projet Google Glass a malheureusement fini par prendre l’eau et par être annulé.

Google, toujours branché réalité augmentée

Google ne s’est cependant pas tout à fait retiré du marché. En réalité, l’entreprise a même dévoilé pas mal de nouveautés au cours de ces dernières années. Elle a notamment présenté en décembre dernier sa fameuse API Depth – une partie de sa boîte à outils de réalité augmentée (AR).

Relativement complète, cette API touche à pas mal de domaines différents afin d’offrir le meilleur réalisme possible. L’idée étant bien entendu de donner l’impression aux utilisateurs que les objets AR font réellement partie de leur monde et de leur environnement.

Comme son nom le laisse entendre, l’API Depth permet notamment de mieux placer les objets les uns par rapport aux autres. Une chaise créée en réalité augmentée apparaîtra ainsi derrière une table physique au lieu de flotter dessus, par exemple.

Au lancement, la fonctionnalité expérimentale n’était disponible que pour certains partenaires. Elle est désormais proposée à tous les développeurs sur Android et Unity.

À lire aussi : Google Solar, ou quand la RA aide à faire respecter la distanciation sociale

L’API Depth dispo pour tout le monde

L’API a déjà trouvé plusieurs applications notables. Illumix Five Nights at Freddy’s AR: Special Delivery, par exemple, l’utilise pour que les personnages puissent se cacher derrière des objets. Même chose pour TeamViewer Pilot qui fait appel à ses services pour activer les annotations AR sur les appels vidéo.

Le plus beau, dans l’histoire, c’est que l’API n’a pas besoin d’un composant hardware et elle fonctionne donc avec tous les appareils Android compatibles exécutant Android ou Unity.

S’ils le souhaitent, les développeurs peuvent même réutiliser du code open source sur GitHub pour gagner du temps. Quant aux utilisateurs finaux, il existe déjà un certain nombre d’expériences de réalité augmentée à tester, telles que Lines of Play, qui permet de concevoir des créations de dominos élaborées, de les renverser et de les regarder entrer en collision avec les meubles et les murs de votre pièce.

Et bien sûr, plus d’expériences suivront plus tard cette année, comme SKATRIX, un nouveau jeu de Reality Crisis qui transforme votre maison en parc de skate numérique, et SPLASHAAR de ForwARdgames, qui vous permet de faire la course avec vos amis en AR sur n’importe quelle surface.

Mots-clés google