Google pense à votre mort, et vous permet de l’anticiper

La mort est la même pour tout le monde. Peu importe que l’on soit riche, pauvre, de gauche, de droite, nous finirons tous par y passer et il faut réussir à vivre avec cette terrible idée. Google, de son côté, a décidé de nous donner un petit coup de pouce en lançant une nouvelle fonctionnalité pour les comptes de tous les internautes : le gestionnaire de compte inactif ou, dans la langue de Shakespeare, le “Inactive Account Manager”. A quoi sert-elle ? Tout simplement à définir une série d’actions qui se déclencheront automatiquement après une certaine durée d’inactivité. C’est simple, c’est pratique, et tout le monde peut en profiter dès à présent.

Pour profiter du gestionnaire de compte inactif, ce n’est pas compliqué puisqu’il suffit de se rendre à cette adresse. Là, on se retrouvera face à face avec un assistant qui va nous permettre d’indiquer à Google ce qu’il devra faire lorsque notre compte sera resté inactif trop longtemps.

Google nous aide à gérer notre mort

Google a mis au point un outil pour nous permettre de gérer… notre mort. Très réjouissant, à ne pas en douter.

Cet assistant se décompose en plusieurs étapes. Dans un premier temps, nous allons devoir définir une alerte en saisissant notre numéro de téléphone portable ou une adresse électronique alternative. Comme ça, lorsque notre compte restera inactif trop longtemps, la firme nous enverra un petit message pour se rappeler à notre bon souvenir. Mine de rien, ça peut s’avérer très pratique puisque cela vous évitera d’annoncer votre mort par mégarde.

Inactive Account Manager : les options proposées

Ensuite, il faudra régler la période d’inactivité à prendre à compte. Par défaut, cette dernière est fixée à un mois mais il est possible de la régler sur trois mois, six mois, neuf mois ou même un an. Chouette. Le meilleur reste évidemment à venir puisqu’il faudra ensuite définir l’action souhaitée. Là, on a finalement deux options : soit on demande à Google de mettre en place un répondeur automatique, soit on décide d’envoyer une notification aux personnes de notre choix. Dans ce dernier cas, il sera possible d’indiquer une ou plusieurs adresses mail, évidemment, mais on pourra surtout décider de leur faire parvenir nos données, exactement comme on le ferait avec Google Takeout.

Et après ? Et bien après, il reste une dernière option, totalement optionnelle cette fois : la suppression de notre compte Google et de toutes les données associées. Juste histoire de faire le grand ménage avant d’aller taquiner la grande faucheuse, donc.

Bon, sinon, ce serait quand même bien que Twitter ou Facebook en fassent autant, non ?

Via

Mots-clés googleinsoliteweb