Google Play montre le bout de son nez sur Chrome OS

Google l’avait promis et il a tenu parole. Google Play peut désormais être activé sur la dernière version stable de Chrome OS. Attention cependant, car cette fonction est uniquement compatible avec certains modèles de Chromebooks pour le moment et il faudra impérativement posséder un Acer R11 ou même un Asus Flip pour pouvoir en profiter.

Ces quelques lignes ne doivent pas surprendre tous ceux qui ont eu l’occasion de tester les versions beta de Chrome OS et c’est bien normal, car la fonction était présente sur ces moutures depuis quelques semaines.

Asus Flip

L’Asus Flip peut désormais faire tourner Google Play.

Cette fois, la situation est cependant un peu différente, car la boutique peut être activée sur la toute dernière version stable de la plateforme, et donc sur la 53.0.2785.129.

Google Play est activable sur la dernière version stable de Chrome OS

Attention cependant, car comme évoqué plus haut, elle se limite uniquement à certains modèles de Chromebooks pour le moment. Deux, en réalité : l’Acer R11 et l’Asus Flip. À terme, le Chromebook Pixel pourra lui aussi en profiter, mais l’entreprise américaine n’a annoncé aucune date pour le moment.

Pourquoi se focaliser sur ces machines ? En réalité, l’explication est assez logique. Google a choisi de privilégier tous les terminaux équipés d’un écran tactile, car les applications Android sont encore peu nombreuses à prendre en compte la souris et le clavier.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est d’ailleurs pas de la faute de la firme américaine, mais plutôt celle des développeurs puisque c’est à deux d’implémenter le support de ces périphériques à leurs logiciels. Peu d’éditeurs ont franchi le pas jusqu’à présent malheureusement et c’est précisément pour cette raison que la boutique n’est pas disponible sur tous les Chromebooks.

2 millions d’applications sur ton Chromebook

Il faut tout de même signaler que Google Play n’est pas activé par défaut sur ces machines. Si l’utilisateur souhaite en profiter, il devra se remonter les manches et se rendre dans le menu consacré aux paramètres de la machine.

Là, il devra chercher l’option correspondante et cocher sa cache pour afficher une fenêtre lui permettant de valider l’opération. Il ne lui restera alors plus qu’à accepter les conditions d’utilisation fixées par l’entreprise (celles que personne ne lit) pour pouvoir profiter de la boutique et de ses deux millions d’applications.

Notez tout de même que ces fameuses applications ne seront pas directement exécutées par Chrome OS. En réalité, elles se lanceront dans une machine virtuelle fonctionnant sous Linux, une machine virtuelle qui risque de donner du fil à retordre aux plus anciennes configurations.