Google poursuit la lutte contre la propagande terroriste au Royaume-Uni

Google vient d’octroyer la somme faramineuse d’un million de livres sterling soit plus d’un million d’euros à un fonds britannique dédié. Ce financement sera utilisé pour lutter contre la propagande terroriste en faisant appel à des initiatives technologiques.

Ce million de livres sterling sera réparti comme des bourses allant de 200 à 200 000 livres qui reviendront aux porteurs de projet technologiques innovants qui œuvrent pour la lutte contre la propagande terroriste.

Google Assistant France

Un conseil indépendant formé d’universitaires, de législateurs et d’acteurs du milieu éducatif sélectionnera les demandeurs ayant les projets les plus prometteurs. Ils se verront par la suite offrir une bourse pour financer leur recherche.

Google collabore avec l’Institute for Strategic Dialogue

Pour la gestion des fonds et du projet, le géant américain s’est tourné vers l’ONG britannique de lutte contre la radicalisation, ISD. Cette décision a fait le bonheur de Sasha Havlicek, directrice de l’ISD : « Nous avons hâte de travailler avec un ensemble varié d’innovateurs pour donner forme à leurs idées au cours des prochains mois. »

Cette alliance avec l’ISD représente pour Google une avancée majeure dans la lutte contre la propagande terroriste au Royaume-Uni. Kent Walker, juriste chez Google, a indiqué qu’en « finançant des experts comme l’ISD, nous espérons soutenir des solutions durables contre le terrorisme, autant en ligne que hors ligne. Nous n’avons pas toutes les réponses à ces questions, mais nous sommes déterminés à jouer notre rôle. »

Une aide précieuse pour le Royaume-Uni

Google a choisi le Royaume-Uni, car c’est le premier pays européen le plus touché par la prolifération de ce genre de propagande selon le think tank britannique Policy Exchange. Sur le plan international, le pays arrive à la 5e place après la Turquie, les États-Unis, l’Irak, et l’Arabie Saoudite.

Ce financement accordé par Google n’est pas la première initiative du géant du web en termes de lutte contre la propagande terroriste en ligne. Il a déjà travaillé avec YouTube pour renforcer les algorithmes de la plateforme, mais aussi avec Facebook, Twitter et Microsoft en cofondant le Forum Mondial de l’Internet contre le terrorisme.

Les fonds ne financeront pas uniquement les projets technologiques innovants, mais aussi les initiatives traditionnelles comme les groupes d’interventions locaux auprès des jeunes.

Mots-clés googleweb