Google quittera bientôt la Chine ?

Si vous avez un minimum de culture générale, ou si vous traînez pas mal sur le web, vous devez déjà savoir que la Chine n’est pas vraiment le paradis des droits de l’homme. Normal, vu que la principale activité du gouvernement chinois est de massacrer des moines pacifistes, d’emprisonner ses opposants et d’acheter nos Airbus. Et bien justement, après avoir courbé l’échine durant plusieurs années, voilà que Google commence aussi à en avoir ras le bol et menace même de cesser toute activité dans ce pays.

Alors rassurez-vous, hein, parce que les gars de chez Google ne sont pas subitement devenus humanistes. Non, leur problème, ce ne sont pas tous ces moines décapités, ces pères qui ne rentreront jamais chez eux et les orphelins qu’ils laissent derrière eux. Ce qui a poussé Google à réagir, en réalité, c’est le fait que leur infrastructure a récemment subit de très lourdes attaques en provenance de la Chine. Comme on l’apprend sur le blog officiel de la firme, ces attaques ont entraîné des vols de données et donc une perte d’argent.

Je sais, moi aussi ça me fait grincer les dents.

Visiblement, la plateforme Gmail a été particulièrement touchée. Comme de par hasard, certains de ces attaques visaient des comptes bien particuliers : ceux d’opposants au régime ou encore ceux de défenseurs des droits de l’homme. Du coup, Google a du déployer pas mal de ressources pour tenter de protéger leurs précieuses données.

Toujours selon l’article publié sur le blog officiel, ces attaques les ont beaucoup fait réfléchir et la firme semble bien décidé à remettre en cause ses activités en Chine. Forcément, les gars sont bien embêtés parce qu’en dehors d’être une dictature communiste, la Chine est également une puissance économique qui prend chaque jour de plus en plus d’importance dans le monde. Et s’en passer, c’est fermer la porte à une tonne de brouzoufs, hein…

Bref, les gars de chez Google ont craqué et ont donc décidé de ne plus filtrer les résultats de leurs recherches. Ils se rapprocheront prochainement du gouvernement chinois pour tenter de trouver une solution à cet épineux problème mais semblent prêt à quitter le territoire si aucune issue favorable ne devait être trouvée. Bon, en même temps, ça va leur permettre de compresser leur masse salariale, parce qu’il y a de fortes chances que les employés de la firme déployés en Chine finissent par disparaître très très vite de la circulation…

Oui parce qu’en même temps, les chinois, ils n’en ont rien à foutre de Google. Des moteurs de recherche, ils en ont déjà un paquet et, dans le pire des cas, ils n’auront besoin que de quelques semaines pour sortir une copie conforme de celui de la firme américaine, hein…

Via Google Blog