Google officialise le rachat de Fitbit, pour 2,1 milliards de dollars

Google avait bien des vues sur le fabricant de montres connectées Fitbit. L’entreprise a en effet confirmé les rumeurs de ces derniers jours en officialisant le rachat du spécialiste du quantified self.

Rachat donc le montant atteint tout de même les 2,1 milliards de dollars. Une somme conséquente, mais finalement assez logique. Fitbit a toujours été un acteur majeur du marché et cette acquisition permettra à Google de s’installer durablement sur le secteur des coachs connectés.

Crédits Fitbit

En effet, grâce à ce rachat, Google va faire un pas de plus sur le marché très convoité des montres intelligentes. Un marché où règne actuellement Apple et son Apple Watch.

2,1 milliards de dollars pour acquérir Fitbit

Même si les informations essentielles concernant les démarches entreprises par la maison-mère de Google concernant cette transaction n’ont pas encore été dévoilées, les parties préférant tout garder sous le sceau du secret, sur les places financières, la réponse du marché a été positive pour les titres  des deux entreprises.

Ce qui est en soi très logique. Cette acquisition représente une véritable opportunité pour Google, mais également pour le groupe Alphabet. Fitbit a toujours été une marque appréciée des sportifs, une marque également installée sur le marché grand public.

Et il faut d’ailleurs signaler que cette acquisition n’est pas la première du genre. En début de l’année, Google a en effet confirmé le transfert de propriétés intellectuelles entre Fossil, un autre spécialiste des accessoires intelligents, et ses propres services. Cette nouvelle acquisition ne fait donc que confirmer l’intérêt grandissant de Google pour le quantified self.

Pour une position de choix sur le marché des montres connectées ?

Bien que les jeux ne soient pas encore faits, on peut tout de même arguer sur le fait qu’une telle acquisition va mettre du beurre dans les épinards du géant du web, particulièrement pour sa division accessoires connectés.

En effet, le marché ultra-concurrentiel des montres connectées est largement dominé par la marque à la pomme avec sa série des Apple Watch sur le segment haut de gamme. En embuscade sur les produits à prix plus accessibles, on a également des acteurs très présents comme Huawei, Honor ou Xiaomi.

Fitbit se positionne, quant à lui, entre ces différentes marques, grignotant un peu plus sur les marges de chaque segment. Ce qui en fait un candidat très convoité, et qui explique quelque part l’attachement de Google (Alphabet) à voir l’entreprise rejoindre ses rangs.