Google rachète Fridge… pour Google+

Lorsque vous proposez un service, une application ou un outil numérique, deux solutions s’offrent à vous pour le faire évoluer : soit vous travaillez dessus en interne, soit vous rachetez des entreprises qui proposent les fonctionnalités recherchées. Chez Google, on fait un peu les deux et on ne sera pas étonné d’apprendre que la firme vient tout juste de racheter une autre société, Fridge, et que l’outil de cette dernière devrait être prochainement intégré à Google+. Et justement, de ce côté là, on risque d’être plutôt gâté dans les semaines qui viennent.

Google rachète Fridge... pour Google+

Pourquoi ? Tout simplement parce que le service développé par Fridge risque d’apporter une plu-value importante à Google+. La société fondée par Austin Chang a en effet développé un réseau social structuré autour de groupes et permettant en outre à ses membres de partager facilement n’importe quel type de contenu : des photos, des vidéos, des messages textuels, des évènements et plein d’autres trucs. Là où cela devient vraiment intéressant, c’est que le service offrait en outre la possibilité à ses utilisateurs de créer des groupes privés mais dans lesquels les membres pouvaient interagir.

Et ça c’est très important. A l’heure actuelle, les cercles de Google+ sont intégralement gérées par leur concepteur. Les membres d’un même cercle ne se voient donc pas, ils ne se parlent pas, ils n’échangent pas et ils n’ont absolument pas la possibilité de faire quoi que ce soit. Suite au rachat de Fridge, tout ça va changer, on pourra décider de partager la gestion de nos cercles avec d’autres utilisateurs du service et ces derniers ne nous serviront plus qu’à organiser nos contacts, ils nous permettront de créer de véritables espaces de discussion et d’échange.

On comprend donc pourquoi Google a invité les utilisateurs de Google+ à ne pas créer de profils pour leurs blogs ou leurs entreprises. La firme ne va pas copier son principal rival et miser sur les groupes et sur les pages. Elle ira sans doute un cran plus loin en nous permettant de créer de véritables espaces virtuels, un peu à l’image de ce que proposait Wave en son temps mais avec des fonctionnalités un poil plus abouties. Et beaucoup de choses seront alors possibles, on peut même imaginer que Google+ nous permettra à terme de créer des cercles publics (l’équivalent des pages et des groupes Facebook) mais aussi de mettre en place des cercles privés, accessibles uniquement sur invitation et s’imposant finalement comme de véritables extranets.

Et au final, quelque chose me dit que Google+ va de moins en moins ressembler à Facebook. J’ai hâte.

Via

Mots-clés googlegoogle plus