Google recommande à ses employés nord-américains de travailler à domicile et crée en même temps des « Fonds Covid-19 »

Comme la plupart des grandes entreprises, le géant du web Google a également pris des précautions afin de lutter contre la propagation du virus Covid-19. La semaine du 2 mars dernier, l’entreprise a ainsi recommandé à ses employés basés dans l’État de Washington de travailler à distance.

Avec l’évolution de la situation aux États-Unis, Google a sorti le 11 mars une nouvelle note qui demande désormais à tous les employés basés en Amérique du Nord de travailler à domicile.

Crédits Pixabay

Selon le porte-parole de l’entreprise, de nombreuses autres régions du monde ont également reçu la même directive. En Europe par exemple, il est déjà recommandé à tous les employés de travailler à domicile.

Il reste toutefois possible que les recommandations varient dans certaines régions, notamment en fonction des exigences locales.

Les recommandations font suite aux rapports d’évolution du Covid-19

D’après les chiffres donnés par le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), on compte actuellement 647 cas d’infection au Covid-19 sur tout le territoire américain, l’État de New York étant le plus touché avec plus de 170 cas enregistrés.

D’autre part, l’épidémie a déjà fait 25 victimes dans tout le pays.

Pour minimiser les risques de transmission du virus entre les employés, Google s’est assuré d’ajuster ses recommandations en fonction de l’évolution de la propagation. Par exemple, les mesures prises au début du mois de mars font suite à l’expansion de l’infection dans le comté de King où les plus grands bureaux de l’entreprise dans l’État sont installés.

Des fonds spéciaux pour les congés maladie

Bien que les employés n’aient plus à se déplacer pour aller travailler, Google, comme d’autres grandes sociétés telles que Microsoft, Lyft et Box, s’est engagée à maintenir leur salaire à un taux normal dans certains cas.

D’autre part, le géant de la technologie a annoncé avoir créé des Fonds Covid-19 afin d’aider son personnel temporaire ainsi que ses nombreux distributeurs à travers le monde. Selon Adrienne Crowther, directrice du Workplace Services chez Google, les fonds serviront à payer les congés maladie si jamais ces employés temporaires présentent les symptômes de Covid-19 ou s’ils ne peuvent pas aller travailler à cause d’une mise en quarantaine.

D’après Crowther, des ajustements pourraient être effectués dans les prochains mois en fonction de l’évolution de la situation.

Mots-clés Coronavirusgoogle