Google a peut être trouvé comment recycler Soli

La firme de Mountain View pourrait réutiliser sa technologie Soli dans un autre domaine. Un brevet repéré par Patently Apple décrit une utilisation du radar pour améliorer l’interaction avec un appareil informatique, en l’occurrence avec le Chromebook.

Soli faisait partie des nouveautés que Google avait introduites dans le Pixel 4. Il s’agit d’une sorte de radar qui permet d’interagir avec un smartphone sans avoir à toucher l’écran ni un bouton physique. En effet, Soli était la base de la navigation par gestes tant vantée auparavant par le géant de l’internet. Comme certains d’entre nous le savent déjà, bien que Google n’ait pas doté le Pixel 5 de la technologie, cela ne voudrait pas dire un abandon définitif. Certaines sources ont laissé entendre une réintégration future de Soli dans l’écosystème du constructeur. Si l’on en croit Patently Apple, il se pourrait que Google travaille déjà à l’intégration du radar aux Chromebook, mais aussi à d’autres appareils portables comme les montres connectées WearOS.

Photo de Denys Vitali – Pixabay.com

En faisant cela, la société voudrait améliorer l’expérience utilisateur en facilitant l’interaction entre l’homme et la machine.

Une interaction plus pratique

Dans un brevet qui a été déposé auprès de l’Office américain des brevets et des marques de commerce (USPTO) au deuxième trimestre 2019 et publié le mois dernier, Google explique l’utilisation de Soli pour permettre à l’utilisateur d’interagir de manière plus pratique avec son Chromebook ou sa montre connectée.

La notion de praticité réside ici dans le fait qu’on peut s’affranchir du clavier et de la souris pour lancer et gérer une tâche informatique. Au lieu de devoir recourir à ces dispositifs, il suffit de faire des gestes avec ses mains pour contrôler les objets qui s’affichent à l’écran.

Une fonctionnalité prometteuse

Le fait de contrôler un objet 3D ou virtuel avec des gestes manuels s’avèrent plus facile et plus intuitifs que d’utiliser directement le toucher. Ce projet d’intégrer Soli aux Chromebook est donc susceptible de faciliter le quotidien de millions de personnes qui utilisent des ordinateurs et objets connectés animés par les systèmes d’exploitation de Google.

Sinon, sachez qu’il ne s’agit que d’un simple brevet. On ignore ainsi si l’idée se concrétisera un jour ou restera au stade conceptuel.